top

Woodkid

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Scène de concert
Auteur Message
azep
Le Maître des Points


Inscrit le: 12 Fév 2013
Messages: 752
Localisation: sur un bateau ivre
Team: Notables/Indépendant
Pièce(s): 68
Pièce(s) rouge: 1

MessagePosté le: Sam 20 Avr - 12:03 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

Woodkid
 


Woodkid est un groupe de musique dont le chanteur principal et tête pensante se nomme Yoan Lemoine. Ce touche à tout se plaît à expérimenté de nouvelles choses, utilisé de nouveaux instruments et, son perfectionnisme le pousse même à vouloir tout diriger lui-même, pour que le rendu final soit bel et bien dans sa vision des choses. Il à commencer par des animations puis, je le cite "je voulais qu'elle bouge", du coup, il est passé à l'animation et il été frustré car ce n'était pas assez réaliste ^^ Si c'est sa frustration qui le pousse à faire toujours mieux, j’espère qu'il sera frustré encore longtemps.
- Yoan Lemoine à fait ses études au beau-arts de Lyon, cela explique quelques peut son talent pour la vidéo, la musique et le graphisme

Bref, Woodkid c'est la sophistication, la repousse des limites, l'art à l'état pure...
C'est vraiment propre, il nous fait des trucs vraiment chiadé et, je dois bien dire que j'aime sa !


Yoan Lemoine a écrit:
« Mon processus créatif est un triangle où j’opère un va et vient incessant entre trois pôles : les sensations, les images et le son. Si un film me rend nostalgique, je transpose cette sensation en musique - par exemple à travers le son rétro futuriste d’un vieux violon. Et ensuite, je décline cette musique en images, peut-être par un champ couvert de neige. »


lien vers la vidéo d'Arte - Tracks
Woodkid à ainsi travailler pour plusieurs artistes, et aussi pour Dior Homme. Il à aussi réalisé des spots publicitaires à gros budget (voir dans rubrique court-métrage).






Revue de presse :








 








Pour son premier concert à Paris -Grand Rex (qui à eut lieu le 26 sept 2012), l'engouement était présent, ceux qui représentent le monde musicale d'aujourd'hui aussi !
Le dernier "buzz" de cette ampleur était des Daft Punk avant la sortie d'Homework (1996 soit il y a 16 ans !)


"Le rideau se lève et laisse entrevoir l’ambitieux dispositif qu’a choisi Woodkid pour son équipée parisienne. Un écran géant d’abord, un clavier, un type aux machines, deux percussionnistes (ceux des Shoes), et juste derrière, un orchestre : cordes et cuivres prêts à partir. Les musiciens entament un instrumental qui annonce l’arrivée de Woodkid. La dernière note posée, Yoann Lemoine surgit en noir avec un chapeau sur la tête. La salle est absolument extatique et le jeune homme semble prêt à en découdre. Il a le sourire mais semble très ému."







 
En tout les cas, hâte à la sortie de "The Golden Age", sa va être puissant, sa va être épique... Qui plus est, Woodkid s'offre tout de même le luxe de le sortir 2 ans après la sortie d'Iron, premier single extrait de l'album mais, on peut dire que c'est d’ores et déjà un classique ^^
 








Photographie de Woodkid / Yoan Lemoine :

[Extraits, liste non exhaustive]







 





 





 









 





 













 








Vidéos de Woodkid :



D'abord connu (pour ma part) via le trailer du jeu vidéo Assassin's Creed Révélation lors de l'E3.









______________________________
 




 















 






















 





Prochainement...
 




 










- Nouvelle vidéo "I love you"






  • Vente du Vinyle de "Run Boy Run" déjà disponible si cela peut satisfaire votre attente ^^




Album entier ici
 






Court-métrage

Zizi graffiti






Publicité : "Tiji - le paradis des ballons"





Publicité : "Lolita Lempicka - Le premier parfum"







Publicité : "Green tea"


 





Ligths











Entretien :


Yoan Lemoine à accordé une interview exclusive aux InRocks et leur à aussi délivrer une musique en exclusivité (encore une fois): La voici


Voici la retranscription de l'interview des InRocks :

"Peux-tu nous parler du concert qui aura lieu au Grand Rex le 26 septembre, et de cette nouvelle formule live que tu présentes dans le reste de la France depuis quelques jours ?

Cela fait un an, un an et demi qu’on tourne sur une formule avec huit personnes sur scène. Là, on a préparé un nouveau live, où on va révéler beaucoup plus de l’album, avec de nouveaux titres. Le Grand Rex c’est une date capitale pour moi, c’est la première vraie date ouverte payante à Paris. On a fait la Tour Eiffel, mais c’était un show privé. Le Grand Rex, c’est le cadeau que je veux faire à Paris, qui est ma ville. On va faire un énorme show : avec un orchestre symphonique et des projections. J’avais vraiment besoin d’allier la musique et les images. J’ai envie d’ajouter une nouvelle corde à mon arc : celle de la réalisation d’un show à grande échelle, avec un écran géant et des projections qui nécessitent des technologies assez avancées. Voilà deux mois que je suis enfermé à travailler dessus non stop. J’ai mis un point d’honneur à faire les choses moi-même sur ce live. A réécrire tous les morceaux en les adaptant pour le live, avec l’orchestre : c’est un boulot titanesque. Ca va vraiment être un moment spécial, c’est important pour moi que ce soit réussi.



Un concert comme ça, en général, ça conclut une tournée de deux ans. Toi tu commences ta tournée avec. Le projet Woodkid est vraiment à rebours de ce qui se passe aujourd’hui dans l’industrie du disque…

C’est un peu étrange oui. Je vais sortir cet album en 2013 avec l’impression de déjà sortir déjà un deuxième album. J’ai beaucoup tourné, j’ai eu un buzz avec deux singles (NDLR : Iron et Run Boy Run), j’ai connu ce qui ce passe quand tu sors un album en général. Il y a eu beaucoup d’attente à Paris, les gens étaient frustrés que je ne me produise pas ici mais en même temps c’était voulu. Je voulais pouvoir présenter un show d’une heure et demie qui tienne la route. Je suis vraiment à l’aise sur scène désormais, donc je me sens prêt à présenter mon projet à Paris et aux gens de mon entourage. On connaît l’exigence du public parisien.



Ce côté hyper attendu, comment as-tu cherché à le désamorcer ?

La solution, c’est de fournir un travail sincère avec de l’effort personnel. Ne pas arriver les mains dans les poches et se reposer sur ce qui a été fait. C’est pour ça qu’on amène une nouvelle dimension. Pour moi, travailler trois mois sur une date, c’est un investissement énorme. C’est ce qu’attendent les gens de moi. Je travaille sur des visuels en rapport avec l’histoire que je mets en place sur l’album à venir. On travaille sur une édition qui contient une sorte de bible. C’est une histoire émotionnelle, à mi-chemin entre de la prose et un essai sur les émotions, sur l’histoire d’un enfant qui grandit et qui va à sa perte. C’est plein de symboles et de métaphores. J’essaye de porter ça sur le live ; à travers des visions qui sont l’aboutissement de ma démarche artistique du moment. Ce que j’appelle en anglais les “translations”, les conversions entre le son et l’image. Ça va être une sorte de galaxie en noir et blanc avec un ressort très HD, très futuriste et en même temps très old school. J’essaye de transcrire les émotions en couleur, les émotions en texture. Faire ce triangle qui navigue entre le son, les émotions et l’image. Ce que j’ai fait dans Iron, le son de ces cuivres transposé en image. Le live, c’est une projection de 20 mètres qui complète l’émotion. Ça va soulever chez les gens des choses intenses et profondes. L’idée de ce live, c’est de décupler des émotions à la fois très noires, très romantiques, et très lumineuses.






[Pour les anglophones]










 









Vidéos liées (celles réalisés pour Lana Del Rey, Rihanna...) :












_______________
 




_______________
 





_______________
 




_______________
 







Source :






  • Glamour magazine (revue de presse n°1)






_________________


Dernière édition par azep le Sam 27 Avr - 16:58 (2013); édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Avr - 12:03 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentleman
Lord


Inscrit le: 28 Jan 2013
Messages: 66
Localisation: Au bal masqué ohé ohé
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 23 Avr - 17:40 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant



Je viens d'écouter The Golden Age et je suis relativement perplexe.

L'album me fait penser à une série de variations autour d'Iron - bon titre en soi -, qui finit inexorablement par tourner quelque peu en rond ; et dont l'accumulation d'epicness à trèèèèès grosses ficelles finit par lasser, malgré deux-trois réussites par-ci par-là (comme Stabat Mater et surtout The Great Escape qui a le mérite d'être fait d'un moule un peu différent du reste).

Et pourtant, si je suis sorti frustré de l'écoute, je ne peux pas dire que je sois franchement "déçu" puisque malgré sa globale vacuité l'album est parvenu à passer tout seul chez moi, à imprégner une atmosphère - d'où ma perplexité du fait de ce double-sentiment. Disons que je m'en resservirai probablement comme musique d'ambiance :ok:
_________________
Naorim a écrit:
Quand Gentleman parle, j'imagine toujours Ryan Gosling (le vrai, pas OJ)
Revenir en haut
mister K
Lord


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 808
Localisation: Devant le globe contenant les bouteilles de bourbon
Team: Club Ps
Pièce(s): 26
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 21 Nov - 10:37 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant




C'est bien chouette les jeux de lumière avec je trouve :3 y a des nouvelles sonorités, à voir si ça se retrouvera dans le 2ème album (qui n'a pas de date de sortie que je sache pour le moment).
_________________


Animateur Radio GBF
Revenir en haut
azep
Le Maître des Points


Inscrit le: 12 Fév 2013
Messages: 752
Localisation: sur un bateau ivre
Team: Notables/Indépendant
Pièce(s): 68
Pièce(s) rouge: 1

MessagePosté le: Jeu 21 Nov - 11:48 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

Ah ouais quand même, ça change... C'est plus à tendance électro mais pour l'instant ça va, il va faloir un peu de temps pour s'y habituer mais je commence déjà à trouver ce morceau cool et puis on pouvait s'attendre à un changement de sonorité vu que l'on passe maintenant à l'âge adulte. Golden âge, c'est fini !
_________________
Revenir en haut
vista snow
Parvenu 1er


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 789
Localisation: ça change
Team: Pr-S
Pièce(s): 44
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 21 Nov - 22:19 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

Hum, je vais faire assez vite.
J'ai aimé Golden âge l'album dans sa globalité mais il subsiste quelques défauts.
L'usage des même ficelles (notamment pour son instru, la voix monocorde ne me gène pas), cette façon (parfois) de tirer la larmichette de manière un peu forcé, voir putassier. Le truc c'est que Woodkid me fait penser à Hans Zimmer (dans l'idée pas les sons), du coup, parfois je sens une grandiloquence forcé par des moyens, certes réussis et maîtrisé, mais un peu racoleur. De plus, selon moi, Woodkid se répète un peu, il a un orchestre derrière lui et pas mal d'idée mais il reste trop sur la même vision des choses, la même recette et du coup, soit l'album est trop long soit il est trop répétitif.

Mais là je donne l'impression de ne pas avoir aimé l'album, ce qui est faux, je l'ai écouté 4 fois, les deux premières fois je l'écoutais en faisant autre chose et j'ai littéralement adoré le tout, cet album est un excellent album d'ambiance, de fond (ce qui est tout sauf un reproche, je hais l'expression "musique d'ascenseur", créer une ambiance est pour moi signe de talent). Les 2 autres fois, je l'ai écouté sans rien faire derrière et c'est à ce moment là que les défauts me sont apparus. Woodkid sait faire de la musique, on sent un vrai savoir faire, même si comme je l'ai dis les techniques sont parfois déjà vue, ben ça reste très bien fait (un peu comme C2C pour l'électro).
J'adore : Golden age, Run boy run et mon préféré Conquest of Spaces qui est pour moi un des rares titres à tenter autre chose (notamment avec la "flûte" (ou que sais je) qui marche très bien sur moi)

J'aime bien : Iron que je connaissais sans savoir que c'était Woodkid, The great escape et I love you.

Le reste, sans être mauvais (sauf un titre dont j'ai oublié le nom mais dont le début m'a fais pensé au port de Marseille avec un son qui ressemble à un klaxon de bateau ><) subit une écoute sérieuse et souffre des comparaisons que l'on peut faire avec d'autres sons de l'album.

Bref pour moi cet album c'est un 7/10

Volcano c'est une tout autre histoire, la partie instru c'est du pure golden age (ce côté epic ultra maîtrisé mais un peu racoleur), je note néanmoins les percus que je trouve très réussis et rythmés (good point) mais ... l'électro ... aie aie aie
Mes aieux je me suis cru à la Tomorrow land, on sent que Woodkid n'a pas la même maîtrise dans l'électro que dans l'orchestral et ça pêche, heureusement qu'il n'a pas fait l'erreur de trop mettre d'électro parce que pour le coup ça affaiblis grandement la qualité du morceau. J'avais dis que Woodkid se répétait beaucoup, je ne fais pas mon râleur en dépréciant ce qui semble être un renouvellement, mais le résultat n'est pas à la hauteur (je parle toujours de la partie électro), j'apprécie globalement le côté tribal qui émane du son mais c'est pas suffisant.
Volcano c'est du golden age moyen, réussis mais intrusif mêlé à une électro presque bas de gamme.
5/10

Bref Woodkid j'aime bien, je suis, mais qu'il fasse gaffe je suis pas entièrement conquis
Flemme de relire vous m'en voulez pas ^^
_________________
My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio



Brocco c'est le bon chasseur
Revenir en haut
Enitu
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 340
Team: Indépendant
Pièce(s): 37
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 23 Nov - 02:13 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

C'est moi où ils ont enregistré quelqu'un qui se mouche pour la partie techno ?

Sinon, je trouve le morceau assez asymétrique dans le rythme. Les passages techno sont longuets (je trouve pas que ça sonne bien en plus) et les passages orchestres sont rapides et soutenus (pourtant c'est tellement épique !). Une musique à deux vitesse, c'est ce que j'ai ressenti.

Super jeu de lumière sinon !
Revenir en haut
Argo'
Le chat noir


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 421
Localisation: Quelque part entre les ombres.
Pièce(s): 79
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 23 Nov - 05:21 (2013)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

le côté hardcore electro, sincèrement, sur du Woodkid, je supporte pas. j'ai pas fini la video tellement ça m'a gonflé!!

Et pour ce qui est des jeux de lumières Eni, Jean-Michel Jarre fait mieux


_________________
Revenir en haut
mister K
Lord


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 808
Localisation: Devant le globe contenant les bouteilles de bourbon
Team: Club Ps
Pièce(s): 26
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 00:37 (2014)    Sujet du message: Woodkid Répondre en citant

Je reviens tout juste du concert de Woodkid à Grenoble, donc je viens livrer mes impressions !

-Côté chansons:

Il me semble qu'on a épluché tout son répertoire, c'est-à-dire son EP, son album et 2 nouvelles chansons (il y a "Volcano" (qui je trouve passe mieux qu'en vidéo pour le coup, même si l'électro est toujours aussi douteuse, on s'est bien éclatés dessus) et également une chanson qui s'appelle "Go"). La première moitié est un peu un échauffement. Quelqu'un qui n'est pas spécialement fan trouvera même ça chiant. Pour ma part j'aime bien globalement toutes les chansons, mais quand il s'agit de morceaux plus calmes et poétiques qui s’enchaînent, forcément ça ne met pas tout de suite la grosse ambiance et j'admets que j'étais pas totalement dans le coup ^^
On a donc eu "Baltimore's fireflies" en (très belle) introduction (les cuivres sur cette chansons sont magnifiques), après des sons style "The golden age", "The shore", "Brooklyn", "I love you". Les percussions viennent épisodiquement nous chatouiller les oreilles, on sent que l'epicness nous guette.
La deuxième moitié voit le crescendo s'affirmer avec de mémoire dans l'ordre "Stabat mater", "Conquest of spaces", "Volcano", "Ghost lights", "Iron", quelque part au milieu un bon gros solo au synthé des familles et enfin une version longue dantesque de "Run boy run". A la fin le public était bouillant, un vrai régal. Sur "Run boy run", après l'encore, Woodkid nous a fait "ohoter" sur l'instru de la fin du morceau, le morceau se finit, 10s plus tard le public repart spontanément sur le ohotage et pousse la troupe à recommencer la chanson, la communion est atteinte. On conclura l'au revoir avec "The other side", également dernier morceau de l'album.


-Côté lumières:

Vous avez vu sur les vidéos que Woodkid joue pas mal sur l'éclairage pour ajouter à l'immersion avec également un écran projetant des images. De ce côté-là c'était très réussi, j'aurais pas la prétention d'affirmer que ça arrive à la cheville d'un Jean-Michel Jarre mais ça donne l'occasion de réaliser des supers combos lumières + percussions qui envoient du steak. C'est vraiment bien fichu et bien maîtrisé à ce niveau-là et ça a pas mal aidé notamment au début quand les morceaux restent relativement calmes.


-Côté Woodkid:

Yohann Lemoine était très plaisant à voir, un vrai gamin sur scène à danser, sauter sur le dos de ses musiciens, rire, raconter de la merde entre deux chansons (d'ailleurs on a appris qu'il avait des grands-parents dans l'agglo grenobloise ^^), habillé en mode "mec du ghetto qui est tombé du lit", bref c'est loin d'être un mec prétentieux comme pourrait le laisser penser sa musique. Il est vraiment à fond dans son truc et il communique bien son plaisir au public (qui a franchement été très bon, j'ai été agréablement surpris, par contre j'ai quand même repéré quelques hipsters pure souche et ça c'est moche), et franchement c'était cool. Ses musiciens se sont bien amusés aussi (alors y avait 3 mecs pour les cuivres, 1 au synthé, un sextet de cordes, 2 mecs aux percus et 1 mec sur un instru étrange qui faisait des bruitages et des percus), les batteurs ont lancés leurs baguettes à un moment, d'ailleurs si j'avais eu la tête tournée dans le bon sens j'aurais pu en récupérer une qui a atterri sur mon bras avant qu'une groupie ne se jette dessus xD



Bref, j'ai vraiment passé un chouette moment !
_________________


Animateur Radio GBF
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:31 (2017)    Sujet du message: Woodkid

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Scène de concert Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation