top

Eutin

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Remise
Auteur Message
Enitu
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 340
Team: Indépendant
Pièce(s): 37
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 30 Avr - 16:20 (2013)    Sujet du message: Eutin Répondre en citant

Citation:
Daemajig if l'otto


Un nom bien étrange aux consonances étrangères. Voilà que j'étale le peu de connaissances que je possède en ce début de journal. Mais il me semble que le sens se prête bien à ce que je veux retranscrire : "L'autre côté".

Je travaille dans les faubourgs d'Anthracite, cette partie de la ville qui sous le couvert d'une renommée prestigieuse des usines, est néanmoins invisibles aux yeux de tous. "L'autre côté" ... ce côté dont on ne parle pas, auquel on ne se mélange pas et qui constitue, la masse anonyme de travailleurs. Même pas des humains ... des travailleurs ! Voilà ce que nous sommes, ce que je suis et au final, ce que je serai toujours.

Cela fait exactement 24 ans que je travaille dans les usines. Malgré toutes les années qui déjà me paraissent toute une vie, j'ai gardé le compte. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, qu'est-ce que cela m'apporte ? Ce n'est pas comme si cela avait un sens ... puisque je resterai toute ma vie durant ici. Enfin bon, je sais déjà ça. C'est pas plus mal. Les copains eux, ne savent même plus depuis combien de temps ils sont là. Ils me répondent tous dans une formule de ce genre : "depuis un certains temps".

Est-ce donc là un signe de fatalité, ou à l'inverse est-ce là une dernière lueur d'espoir à travers cette fumée épaisse et noire qui nous recouvre tous, jour comme nuit, par tout lieux et par tout temps ? Je ne sais pas, je n'en sais rien ... Les jours se succèdent et se ressemblent tous. Le lever à 6 heures, le début du travail à 8 heures précédé de l'appel, la pause déjeuner ensuite quand il y en a une et enfin, le retour chez soi à 22 heures, toujours précédé de l'appel.

C'est ma routine, je m'en accommode. Et je n'imagine pas faire autre chose. Que ferai-je de toute façon ? Je n'ai de compétence qu'à la rigueur du travail que j'effectue. Je le fais, un point c'est tout. Il n'y a pas à penser à autre chose, même si ...

Parfois il m'arrive de me demander qu'est-ce qu'il y a de l'autre côté, derrière cette frontière marquée par les usines et leur fumée noire qui cache tout horizon sur la ville, et même au-delà. Je sais qu'à l'origine j'en viens. On m'a recueilli dans un orphelinat avec ma sœur et mes deux frères. Ces derniers m'ont suivi dans l'usine avant de mourir tour à tour, l'un d'un accident du travail et l'autre de ce qu'on appelle la "mort grise". Peut-être suis-je le dernier survivant de ma fratrie ... mais là non plus, je n'en sais rien. Ma sœur, Emméline, a quitté l'orphelinat en même temps que nous. Mais avec une personne différente, si bien que je n'ai jamais plus eu de nouvelle d'elle par la suite. Mais à quoi bon me soucier d'elle ... se souvient-elle encore de moi ? Nous étions si jeune à ce moment-là, elle en particulier.

De mes souvenirs lointains de cette époque, je me souviens des grandes façades noirâtres de l'orphelinat, de ses petites fenêtres grillagées et aussi, de la grande porte d'entrée qui ornait la devanture. Ce n'est pas comme si je souhaitais y retourner, mais il est vrai que parfois il me prends comme une envie d'y rejeter un œil. Je ne sais pas ... comme pour m'assurer que l'endroit est resté intact, que durant tout ce temps il n'a pas changé. Mais tout cela n'est qu'un rêve flou, fou et sans fondement. Ma vie, mon travail, mes copains, ma maison, tout est ici.

Je suis et je resterai de "l'autre côté".


Eutin, date inconnue




A retenir :
Prénom : Eutin
Nom : Inconnu
Âge : environ 32 ans
Profession : Ouvrier

+ Présence d'un orphelinat en ville
+ Description succincte des conditions de vie des ouvriers
+ Frontière physique et symbolique des usines et de leur fumée, séparant la ville du faubourg ; marginalisation de la population ouvrière ; indifférence générale de la population face à cette dernière, reléguant les ouvriers à un statut de masse travailleuse invisible.


Rp suivant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Avr - 16:20 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Remise Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation