top

La grande gare d'Anthracite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Balançoire -> Anthracite
Auteur Message
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 1 Mai - 16:15 (2013)    Sujet du message: La grande gare d'Anthracite Répondre en citant



La grande gare de la ville d'Anthracite constitue sans doute l'un des endroits les plus vivant de la ville. Elle l'un des point névralgique de la ville. En effet, c'est ici qu'arrive les trains chargés d'anthrax en provenance de la vallée du même nom. Mais la gare n'est pas seulement destiné à l'arrivé de l'anthrax ; elle est aussi un grand endroit de transit pour de nombreux voyageurs, elle ne désemplie jamais . Elle est un point de passage presque obligé pour tout voyageurs qui souhaite visiter du pays.
Ici se bouscule toutes les catégorie sociale de la ville. Les ouvriers viennent y vider les énormes cargaisons d'anthrax et les plus aisé montent dans des wagons luxueux pour rejoindre leur villa en bords de mer. Une seul compagnie gère sans partage le réseau ferré, elle même propriété d'un des plus puissant groupe producteur d'anthrax. Le trafique toujours plus intense nécessite sans cesse des travaux dans la gare, si bien qu'il règne un vacarme perpétuel. Entre le sifflet des trains, leurs rejets de vapeurs, et le bruit des travaux, il est pratiquement impossible de se parler sans hurler. C'est aussi ici que débarque des wagon de 4ème classe de nombreux immigrés qui, attiré par la prospérité de la ville, souhaite démarrer une nouvelle vie en fuyant la pauvreté relative de leurs campagnes, où bien délogé par des industriels désireux d'installés sur leurs terres des exploitations du précieux minerais.
L'importance qu'occupe la grande gare au sein de la ville, c'est qu'elle constitue un hub immense. En effet, y passe 14 des 23 lignes de bus téléphérique, en provenance des quatres coins de la villes. Pas étonnant qu'aux heures de pointes presque tout Anthracite se retrouve à la gare.
 


   


    
    
    

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Mai - 16:15 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Maître du Jeu
Dieu des Aléas et du Hasard


Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 22
Pièce(s): 4
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 2 Déc - 13:28 (2013)    Sujet du message: La grande gare d'Anthracite Répondre en citant

Jour 4, après-midi


Pendant quelques secondes, tous les bruits habituels de la gare furent couverts par un infernal vacarme métallique et des cris. Le chef de gare accourut vers les décombres tombés sur les voies. Mais déjà les badauds s'approchaient de la scène, aussi il prit rapidement les choses en main:



-"S'il vous plait, éloignez vous de la zone accidentée, mesdames et messieurs ! Norbert, fait établir un périmètre de sécurité, et fais descendre le contremaître en charge des travaux au-dessus de nous, et fissa ! Les autorités vont pas tarder à débarquer, j'veux avoir quelque chose à leur dire !"



Le dénommé Norbert s'empressa de s'éloigner pour exécuter les ordres demandés, et quelques minutes plus tard, le contremaître en question se retrouva devant le chef de gare, le visage rouge et couvert de sueur.



-"Votre nom?

-Pavel, m'sieur.

-C'est quoi ce bordel, dites-moi? Vous savez que vous travaillez sur une zone à risque, c'est pas normal que ça s'effondre sur mon quai ! A tous les coups on va se retrouver avec des morts sur les bras !

- Y s'trouve qu'on a été chanceux, m'sieur. Ça a lâché pendant leur pause, y z'étaient pas en danger. Par contre, m'sieur, on est tous d'accord avec mes gars pour dire qu'c'était pas la faute à un mauvais boulot d'mes gars. Même qu'on est plusieurs à avoir entendu une petite explosion, m'sieur.

-Un sabotage?

-Ça s'pourrait, m'sieur, mais j'vois pas bien pourquoi cette zone et cette heure là. Là comme ça, j'ai même l'impression qu'le saboteur y voulait pas spécialement tuer.

-Mmmmh... C'est vrai qu'il n'y a pas de victime et que les débris sont tombés sur les voies alors qu'aucun train n'était sur le point de partir... Mais vous n'avez vu personne se balader dans la zone en travaux?

-Pas trop m'sieur. 'Savez, c'est pas un endroit agréable là-haut, c'est pas naturel de vouloir s'y balader. Pis c'est une sacrée usine à gaz si vous voyez c'que j'veux dire, m'sieur. Compliqué de tout voir et tout entendre. En tout cas, c'est sûr'ment pas un d'mes gars ! C'est des bons gars !

-C'est bon, ça ira. Retournez travailler, Pavel, j'enverrai quelqu'un vous chercher au besoin.
"



Le chef de gare soupira. Ce sabotage était assez étrange. La conséquence la plus notable était qu'il allait retarder quelques trains devant circuler sur les voies concernées... Il regarda son planning. Quelques cargaisons devaient aller et venir des mines d'anthrax du sud-est. Un convoi pour les usines du sud, mais pas de nature exceptionnelle. Et un train de voyageurs pour Zhertar. Bah, se dit-il, les touristes pourront bien attendre pour prendre le soleil. De toute façon, le temps de dégager les voies et d'effectuer les réparations sur les rails, la nuit serait déjà tombée, aussi valait-il mieux reporter le départ au lendemain matin. L'acheminement des frets devait rester la priorité. Restait à voir si les autorités trouveraient quelque chose, mais il n'avait guère d'espoir pour ça.
_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 20:59 (2014)    Sujet du message: La grande gare d'Anthracite Répondre en citant

4ème journée fin d'après-midi.



Une heure après les étonnantes découvertes que Houblon avait faite sur le Docteur, ils partirent en voiture pour la gare d'Anthracite où ils devaient prendre un train en direction de Zhertar. Les rues qui d'abord étaient désertes, se firent de plus en plus bondées, la circulation était de plus en plus mauvaise et ce ne fut qu'après 30 minutes de quasi surplace qu'ils arrivèrent enfin à la grande gare.
Houblon eut du mal à ouvrir la porte de la voiture, tant il y avait du monde derrière et ce n'est qu'après de grands efforts qu'il arriva à s'extirper du véhicule. Tout de suite, il essaya de retrouver le docteur qui était déjà deux mètres devant lui. Il ne semblait avoir aucun mal à se balader dans une foule si dense, et il marchait presque à la même vitesse que d'habitude. Houblon lui, avait énormément de mal, ne serait-ce que pour avancer, il crut même à un instant qu'il était en train de reculer. La distance entre les deux hommes grandissait dangereusement et ce fut au moment où Houblon crut qu'il allait perdre son compagnon de vu que celui se retourna et commença à revenir le chercher.

"Ça va ? Vous arrivez à suivre dans cette foule ? Je vous sens quelque peu en difficulté."

"Je déteste cet endroit, je pense qu'il y a plus de monde ici que de personne que j'ai vu dans toute ma vie"

"Vous n'êtes pas au bout de vos ennuis dans ce cas. Mais rassurez-vous, notre train est à quelques mètres, nous partons normalement dans une quinzaine de minutes. Vous y serez confortablement assis. J'ai pris soin de réserver des places première classe. Les trains d'Anthracite, surtout les premières classes sont réputés pour leur luxe."


La grande gare d'Anthracite ne désemplissait jamais de monde. La plupart des personnes que l'on y croisait étaient des bourgeois venus ici pour accueillir des proches ou des correspondants pour leurs affaires, ou emprunter les gigantesques trains à vapeur dont les cheminées crachaient sans cesse de la fumée d'anthrax. Mais on y croisait également des ouvriers plus pauvres, présents dans la gare pour décharger et charger les grands trains de marchandises qui déversent jour et nuit leur cargaisons dans ce qui était en quelque sorte la grande porte d'entrée de la cité. Ainsi dans cette architecture mêlée d'acier, de verre et de pierre se mélangeaient vapeur, fumée, suie, brouhaha infernal de trains, de machines, de cris... Les bus téléphériques, taxis et autres voitures vomissaient dans un flux continu leur lot de passagers. Mais dans cette atmosphère infernale et sale, on trouvait également dans la gare de magnifiques salons d'attente pour les plus aisés. La gare d'Anthracite était donc le lieu où le gouffre entre les deux grandes catégories de la population de la ville était le plus visible, mais à la fois le plus fin.

Le Docteur recommença à partir, Houblon fit du mieux qu'il put pour le suivre à la trace, sachant que s'il laissait plus de 50 centimètres entre eux deux, il était fini. De ce qu'il voyait, la gare avait une allure assez sale, mais il pouvait voir que le plafond était richement décoré ainsi que plusieurs lieux qu'il entrapercevait au loin. Au bout de quelques minutes d'effort, Houblon bouscula le Docteur car celui-ci s'était arrêté.
Le Docteur, tout comme une masse de ce qui semblait être de riches passagers, était attroupé devant un quai où stationnait un grand train à vapeur. Les gens braillaient, posaient beaucoup de questions, semblaient dans tout leurs états et harcelaient un pauvre chef de gare qui avait l'air bien en peine de calmer tout ces aristocrates.

"Je vous répète que le train est dans l'impossibilité de partir. La voie a été endommagée par un acte de vandalisme, mais la compagnie vous assure le remboursement de vos frais ou vous garantie des places dans le prochains train !"

Le Docteur se retourna vers Houblon en se grattant la tête.

"Nous voilà bien embarrassés, notre train est annulé et il nous faut être au plus vite à Zhertar. Je ne vois qu'une autre solution mais..."

"Mais ?"

"Mais ça ne va pas du tout être le même prix. Qui plus est, il va falloir y transporter tout mon matériel. Nous allons donc devoir nous rendre à la tour aéroportuaire d'Anthracite, et emprunter un aéronef cuirassé et autre aérostat, vous savez ces grands engins que l'on voit voler dans le ciel de la cité. Mais pas de temps à perdre, nous avons déjà assez perdu de temps, et les capitaines sont assez réticents à embarquer des passagers à l'improviste."

"Vous voulez dire qu'on va voyager dans les airs? J'ai toujours rêvé de faire ça !"

"Vous vouliez de l'aventure ? Eh bien vous allez être servi, bien que cette histoire de sabotage ne me dise rien qui vaille. Il va falloir être méfiant à l'avenir."

"Bon et bien allons y, j'ai hâte ! A la tour aéroportuaire ! Un mal pour un bien."


Les deux hommes se frayèrent alors un chemin à travers la foule pour sortir de la gare. Le Docteur donna des instructions à un jeune commis pour le transfert de tout son équipement. Pour se rendre à la tour aéroportuaire le plus rapidement possible, il n'y avait pas trente-six solutions. Le docteur héla alors cabérostat et ils décollèrent aussitôt!


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:38 (2017)    Sujet du message: La grande gare d'Anthracite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Balançoire -> Anthracite Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation