top

Shard Maiar

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Remise
Auteur Message
Yuushi
J'en ai rien à foutre


Inscrit le: 12 Fév 2013
Messages: 298
Pièce(s): 68
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 1 Mai - 17:04 (2013)    Sujet du message: Shard Maiar Répondre en citant

Nom : Maiar
Prénom : Shard
Age : 20
Religion : Modérationisme (Officieux)
Alignement : Chaotique Bon
Profession : Jeune ouvrier

Description Physique : D’un point de vue physique, Shard tire énormément de son père, que ça soit par la couleur des cheveux et des yeux, noirs, ou bien de la corpulence dans son intégrité. Car Shard n’est pas très grand, il dépasse tout au plus les 170 cm. Rajouté à ça un corps fin et un visage en apparence plutôt angélique, Shard semble fragile comme un nouveau né. Pourtant ce dernier fait preuve de compétences plutôt étonnantes, en effet il essaye de se servir de ses points faibles pour alimenter ses points forts. Son corps est mince mais suite à un entraînement dès son plus jeune âge il a transformé ses muscles en ce qu’on appelle des « muscles roses » autrement dit petits mais puissants et endurants.
Du côté de ses vêtements, Shard fait de même, pour que ses habits ressemblent à sa personnalité et collent à son physique, souvent légers et fins, presque décoratifs au final.

Description Morale : Si jusque là, Shard paraîtrait être le plus innocent des innocents, il cache une personnalité plus torturée et plus enfouie. Son côté gentil, bon, tient davantage de sa mère tandis qu’au plus profond de lui coule dans ses veines un aspect rebelle et dominateur d’où son envie de s’engager dans le modérationisme et d’accéder à la gloire et au pouvoir. Pour autant si une personne est en danger, Shard sera le premier à aller l’aider, il est donc toujours partagé entre les deux visions, du Loyal Bon au Chaotique Mauvais. De son père il garde toujours une rancœur énorme envers les hommes, plus particulièrement deux catégories de personnes : Les fourbes qui ne respectent par les valeurs partagées par lui et ceux qui se situent au-dessus de tout le monde dès leur naissance juste par chance.
Ces personnes là, Shard aime à les détester, à vouloir les regarder de haut et à vouloir les provoquer pour les tester mentalement ce qu’il adore. Pour lui un combat se gagne d’abord dans la tête que par les armes. Cela n’empêche pas que celui-ci se balade toujours avec une lame courte que lui a légué son père avant de mourir, maniement dont il excelle et dont les capacités de voleur et d’assassin de son père lui ont été transmises également.
Shard suit une vie toute simple mené par une phrase de son père :
« Le manque de liberté mène à chercher le pouvoir. Une fois le pouvoir obtenu, cela nous conduit à la suprématie ».
Shard est donc partagé et suit pour l’instant une vie d’innocence et de gentillesse car le pouvoir n’est pas à lui.

Background : Aussi étrange que cela peut paraître, la vie de Shard commence avant sa naissance mais commence par une mort. La mort de son père : Eaves Maiar. Voici le dernier récit de ce dernier, grand anti-héros de son temps qui raconte ainsi sa dernière épopée.

Eaves Maiar


« Seul. Je me sens incroyablement seul. Mais bon au moins je suis vivant ahah... Je vous jure, cette dernière aventure devait être celle de trop, voilà que mon corps se laisse porter par les vagues et se dirige je ne sais ou suite à un voyage par bateau pirate. Si je me doutais que le combattant que j'affrontais avait du poison sur la lame, je croyais que c'était interdit par le capitaine ! Mais il semblerait que ce n'était pas qu'un simple pirate et malgré l'entaille que je lui ai faite son poison m'a obligé à tomber avec fracas sur le sol. Pour autant je n'en suis pas mort mais le poison m'a paralysé ce qui a fait croire à ma mort. Et voilà ou j'en suis, jeté par le capitaine du navire, je vais sûrement rencontrer un requin ou autre malheur ! »

Quelques jours plus tard, Eaves tomba nez à nez dans les quais de la mégalopole d'Anthracite


« Me voilà donc face à une nouvelle ville, j'oserais même dire à une nouvelle vie vu que je suis entier ! Ou presque car le poison est résistant et me provoque une douleur énorme... La ville a l'air charmante de là, j'aperçois une arène, quelques marchands, toutefois une ambiance assez étrange et mécanique semble s'y émaner et c'est encore une fois quelque chose de nouveau, le monde est vaste décidément. Je crois que c'est un signe du destin, peut-être bien que les mers m'ont conduit à finir ma vie ici. Mais je crois que je vais aller voir un docteur avant, histoire de m'accrocher à la vie, elle me doit bien ça !
Et après une longue marche je dois avouer que je ne m'attendais pas à un docteur comme ça, c'est une charmante jeune fille. »
"Comment vous appelez vous ma chère ?
- Elisa."


« Voici donc les derniers propos de ma vie. J'approche désormais les 50 ans, un demi-siècle c'est pas plus mal comme vie ! Mais le dernier acte de celle-ci fut à la fois riche et pauvre car je n'ai pas pu effectuer tout ce que je voulais faire. Ma femme Elisa saura bien éduquer mon fils Shard, je le sais. Même si j'ai fait le gros du boulot, à 18 ans c'est déjà tout le fils de son père ! Un talent fou pour l'agilité, une volonté de ne pas vouloir se laisser marcher sur les pieds, je ne peux que lui transmettre de poursuivre ma quête et qu'il aille se situer sur les plus hautes marches de la gloire. Finalement la vie d'Anthracite n'était pas si mal que ça, mais le poison de ce sale pirate aura eu raison de moi, incurable, Elisa aura pu me faire profiter de quelques années de plus, très enrichissantes. Et j'ai désormais un héritier. Ce fut une belle vie tout de même ! »

Shard Maiar


« Seul. Je me sens seul depuis que mon père est mort. Certes ma mère est une gentille personne, toujours là pour moi et m'aider mais mon père était un modèle pour moi et sans lui je ne sais ce que je vais devenir... Il aurait sûrement voulu que je mène ma vie comme je le fais actuellement, avec toutes les valeurs qu'il m'a donné mais serais-je à la hauteur? Quand je repense à toute mon enfance... Les entraînements à l'épée, à la dague, à 'l'esquive, à l'infiltration, au crochetage... De très bons souvenirs qui me manqueront maintenant que mon père n'est plus ! Déjà que ces dernières année sil se faisait vieux et n'arrivait plus à soutenir mon rythme... Mais selon lui je serais le produit parfait, ayant acquis également des compétences de médecine de ma mère, il ne reste plus que l'expérience à me faire forger. Malheureusement notre famille vient d'un milieu assez pauvre, mon père n'ayant jamais travaillé dans toute sa vie, l'argent se fait rare et ma mère à peine à suivre le rythme. J'ai désormais acquis l'âge nécessaire pour pouvoir travailler mais le choix n'est pas très présent... Je crois que les usines et le travail d'ouvrier est la première marche pour moi pour gravir les autres. »

Deux ans plus tard, dans un quartier pauvre de l'Anthracite


« J'arrive à un point crucial de ma vie qui n'aura été que galère jusqu'à présent. Ma mère a bien fini par mourir elle aussi après tout, sa surcharge d'horaires pour rapporter de l'argent était trop fatigante et énorme pour elle seule de constitution fragile. Mon petit travail d'ouvrier me correspond bien au final mais sera t-il suffisant pour survivre éternellement... Et surtout ai-je envie de rester ainsi éternellement !? Sûrement pas... Le modérationisme ici m'a toujours intéressé, et je me demande s'il y a moyen que je gravisse les échelons et gagner facilement de l'argent si je m'y inscris officiellement... Ou alors devrais-je m'employer moi-même dans des métiers risqués, tel qu'assassin ou des quêtes dangereuses dans cette cité... Ou encore l'Arène même si je crois que c'est l'option que je souhaite le moins prendre vu la mort qui m'attend.
Dans cette grande mégalopole je suis persuadé qu'en cherchant bien il y a quelque chose pour moi, quelque chose de plus... Ambitieux. »





Oh l'autre ! Non seulement il m'a jadis poussé à la mort, mais en plus son descendant me poursuit.
Si j'étais pas bon et tolérant, je dirai que c'est de l'acharnement !
Mais bon y'a moyen à faire un bout de rp ensemble, entre ouvriers (sans mourir)

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Mai - 17:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Jardin -> La Remise Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation