top

La violence scolaire

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> L'Hémicycle
Auteur Message
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Sam 4 Mai - 01:25 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Je ne sais pas si vous avez vu le dernier clip d'Indochine, on en a beaucoup parlé dans les médias aujourd'hui.
Les images peuvent être dures pour certains, donc pas obligé de regarder la vidéo pour débattre, le thème sera abordé après.



Bon mis à part que j'adore Indochine depuis longtemps, cette chanson et surtout son clip traitent des boucs émissaires à l'école. Vous savez, ces enfants qui n'ont pas fait grand chose, mais que personne n'aime et qui subissent les mots et les coups des autres.
Le clip dans sa première partie traduit une certaine réalité pour atteindre la parabole progressivement dans la seconde partie. Les coups meurtriers, les mots qui trucident, et tous les spectateurs aveugles.
A la fin du clip, l'enfant victime se fait crucifier puis achever avec des armes à feu.

Le CSA s'est emparé du clip en expliquant qu'il était trop dure. Qu'il ne devait pas être mis à la vu de tous.
Le groupe Indochine en la personne de Nicola Serkis a expliqué que la volonté de cette chanson, et du clip était de dénoncer la violence scolaire, mais surtout de l'aveuglement de tous ceux qui assistent petit à petit à la destruction des victimes sans rien faire.

Il est triste et révoltant qu'il faille attendre qu'un groupe de musique mette en avant un fait de société qui existe depuis longtemps pour qu'on puisse commencer à y réfléchir.
Je vous rappelle qu'il y a quelques mois, un enfant roux s'est suicidé parce qu'il était victime des brimades de ses camardes à cause de la couleur de ses cheveux. Mais que peut on faire quand l'irréparable est déjà commis? Doit on punir les responsables des ces violences? Doit on condamner les adultes qui ont vu et qui n'ont rien fait (les professeurs, les surveillants...)? Comment peut on sensibiliser les enfants?
_________________


Dernière édition par celeglin le Dim 17 Nov - 19:24 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Mai - 01:25 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sex Pear
Prince d'Orne


Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 90
Localisation: T.A.R.D.I.S
Team: Rocket
Pièce(s): 1
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 4 Mai - 16:09 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Je viens de le voir, on m'avait déjà dit qu'il avait été censuré ou je ne sais pas quoi alors que ce n'était pas mérité la personne m'a t-elle dite. Donc je viens de voir le clip et je me dis que oui, certaines scènes méritent d'être censurées. Non pas que moi je suis choqué mais il y a de plus en plus d'enfants très jeunes qui traînent sur le net. Il est évident qu'aujourd'hui c'est un problème à évoquer puisqu'il a toujours existé.

Personnellement dans mon collège cet effet de "bouc-émissaire" n'existe pas. Il y a juste des élèves qui sont seuls à longueur de temps mais ça s'arrête juste à des moqueries, et non du harcèlement que ce soit physique ou moral. Le clip est vraiment engagé et son but premier est de "choquer" pour que la personne qui le regarde se sente concerné.

La première partie du clip nous met dans le thème, un élève qui est victime, non pas d'une seule personne mais de plusieurs. Et ce clip justement dénonce les autres élèves. Le message à faire passer dans un premier temps est de dénoncer le harcèlement mais de "dire" aussi qu'il n'y a pas que les harceleurs qui sont les coupables mais tous ceux qui ne réagissent pas. Et ce n'est pas nouveau. Enfin je suis un peu mal placé pour en parler puisque je ne m'y intéresse que peu et je pense qu'il y a des choses dans le collège que je ne vois pas.

En tout cas il est intéressant d'en parler et je pense qu'aujourd'hui c'est un "vrai" problème. Donc en fait j'ai parlé que du problème soulevé par le groupe et non la censure. Juste certaines scènes peut-être comme lorsqu'on le cloue qui sont violentes mais c'est justement fait pour choquer et montrer la souffrance. Le ministère de l'éducation avait mis le "paquet" les années passées pour les préventions contre le harcèlement et ça n'a pas vraiment arrangé les choses. C'est peut-être un problème qu'on veut cacher.

Bon voilà je sais pas si c'était intéressant mais bon, j'avais envie de donner mon avis. ^^'
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Dim 17 Nov - 19:35 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Une enquête comme y en a malheureusement tant d'autres, mais qui sont toujours aussi choquantes. Celle la a pour avantage d'être récente et bien complète.
_________________
Revenir en haut
Phénix 'ODF' D
Chicken in Fire


Inscrit le: 19 Mar 2013
Messages: 619
Localisation: Dans le ciel, brûlant et brillant de milles feux
Team: Groupe des Voyageurs
Pièce(s): 16
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 17 Nov - 21:15 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

J'en reste sans voix...

Mais c'est horrible, cette histoire! Comment des enfants de 13-14 ans peuvent-ils faire ça à l'une de leurs camarades! et surtout, comment une fille peut-elle se suicider à cet âge là? Mais c'est... Je n'ai même plus de mot pour ça!
_________________

Phénix 'ODF' Dragon, le Samouraï du Soleil Levant, vous souhaite le bonsoir !

Citation:
21:36:58<Phénix 'ODF' D> ouais sinon mis à part qu'il a du succès au lit, pourquoi l'écuyer de Tyrion? il est pas un peu maladroit?
21:36:59<Naorim> 21:34:56@Phénix 'ODF' D: tu es fidèle et tu veux faire le bien
Revenir en haut
Muso-ka
Farfadet


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 166
Localisation: Yandere
Team: Ps Révolutionnaire
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 03:00 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Ce qui est horrible, c'est le contexte du suicide. Après, c'est très subtil de se demander comment quelqu'un peut se suicider aussi jeune. Penses-tu vraiment qu'il y est un âge requis pour ce suicider ou simplement penser au suicide, Phénix ?
_________________


~ Méga Adepte du Club Ps ~
Revenir en haut
Cassie
Farfadet


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 294
Team: Team LURK
Pièce(s): 1
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 09:48 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Il n'y a pas d'âge. Il suffit que l'enfant ait une faiblesse considérable pour qu'il puisse passer à l'acte.
Pour ma part, j'ai été indirectement été violentée scolairement, vraiment indirectement. Je voyais la violences sur les autres élèves autours de moi et depuis la 4ème, je tenais pas deux mois dans l'année. J'ai depuis développée une phobie scolaire et je ne suis carrément pas allée au lycée, du tout. Parce que j'ai peur des gens, des jeunes abrutis boutonneux qui violentent justement les plus faibles. Rien que de penser à mettre le pied dans une école (même un primaire ou une maternelle) me fait faire des crises d'angoisse.

Tout ça pour dire que oui, je comprends son geste.
_________________
C'est par la léchouille que naîtra la solidarité entre les peuples.
Revenir en haut
azep
Le Maître des Points


Inscrit le: 12 Fév 2013
Messages: 752
Localisation: sur un bateau ivre
Team: Notables/Indépendant
Pièce(s): 68
Pièce(s) rouge: 1

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 11:34 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Je ne vais pas raconter mon expérience en tant que fruit de l'éducation nationale mais plutôt celle de surveillant, d'animateur côtoyant de jeunes enfants. Pour moi il est idiot de penser que des enfants sont incapable de chercher à prendre le dessus sur d'autre quitte à les blesser. Les enfants essaye, testent les règles et doivent trouver les limites, si ces limites ne sont pas bien définies ou ne se font pas respecter, il est évident que les enfants au comportement déviants vont s'y engouffrer. A mesure que l'on trouve une faille dans un règlement, on l'exploite à notre avantage. Les enfants à comportements déviants, ceux qui maltraitent de quelque façon que ce soit leurs camarades sont ceux qui exploitent les failles. C'est donc là le rôle de l'encadrant que de résoudre ce problème en faisant respecter les règles et en imposant des limites. On ne peut donc as blâmer les enfants pour leurs comportements.

Après on peut rejeter la faute sur les animateurs ou sur les professeurs, il faut aussi savoir qu'il y a le contexte familial qui entre en jeu et qui est une grosse partie du problème. Je ne vais pas vous faire des cours de sociologie ou de psychologie de l'enfant mais vous n'êtes pas sans savoir que c'est par à travers sa sphère familiale que l’enfant va se forger sa propre identité et de là va en découler ou non des comportements déviants. Le tout est d'observer et de contrôler au plus tôt ces comportements afin d'éviter qu'ils persistent.

Après, ce genre de comportement peut apparaître très tôt (élémentaire) et le corriger et primordial. Mais croire que des actes comme ceux que vous avez pût voir à travers l'article de Celeglin sont rares... Non pas que ce ne soit pas courant mais les croire inimaginable me fais penser que vous êtes bien naïf, sans vouloir vexer qui que ce soit.
_________________
Revenir en haut
Phénix 'ODF' D
Chicken in Fire


Inscrit le: 19 Mar 2013
Messages: 619
Localisation: Dans le ciel, brûlant et brillant de milles feux
Team: Groupe des Voyageurs
Pièce(s): 16
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 17:59 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

Musõ-ka a écrit:
Ce qui est horrible, c'est le contexte du suicide. Après, c'est très subtil de se demander comment quelqu'un peut se suicider aussi jeune. Penses-tu vraiment qu'il y est un âge requis pour ce suicider ou simplement penser au suicide, Phénix ?



Non, évidemment, je ne pense pas qu'il y ait un âge pour se suicider, ni même pour penser au suicide. Mais je que je pense, c'est que pendant une certaine période, l'enfant ne pense pas au suicide, il ne sait même pas ce que c'est. Cependant, j'en conviens que dans la situation où elle était, à son âge, j'aurai certainement fait pareil, ou tout du moins j'aurai pété un plomb assez facilement.

Il est vrai aussi que ceux qui ont une âme d'artiste (comme moi) sont plus sensible que d'autre. Quand je parle d'âme d'artiste, je parle de personne qui sont très réceptif à tout ce qui les entoure, que ce soit comportemental, artistique,... de ce fait, on est plus sensible aux réactions des autres. Je peux comprendre que cette fille ait voulu se suicider suite à la réaction des autres, si elle avait vraiment une fibre artistique.
_________________

Phénix 'ODF' Dragon, le Samouraï du Soleil Levant, vous souhaite le bonsoir !

Citation:
21:36:58<Phénix 'ODF' D> ouais sinon mis à part qu'il a du succès au lit, pourquoi l'écuyer de Tyrion? il est pas un peu maladroit?
21:36:59<Naorim> 21:34:56@Phénix 'ODF' D: tu es fidèle et tu veux faire le bien
Revenir en haut
Muso-ka
Farfadet


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 166
Localisation: Yandere
Team: Ps Révolutionnaire
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 19:55 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

azep a écrit:
Mais croire que des actes comme ceux que vous avez pût voir à travers l'article de Celeglin sont rares... Non pas que ce ne soit pas courant mais les croire inimaginable me fais penser que vous êtes bien naïf, sans vouloir vexer qui que ce soit.

Qui a dit que c'était inimaginable ?
J'ai vécu ce genre de chose en beaucoup moins pire (heureusement) durant mes années collège, donc bon... Je compatis...


Phénix a écrit:
Il est vrai aussi que ceux qui ont une âme d'artiste (comme moi) sont plus sensible que d'autre. Quand je parle d'âme d'artiste, je parle de personne qui sont très réceptif à tout ce qui les entoure, que ce soit comportemental, artistique,... de ce fait, on est plus sensible aux réactions des autres. Je peux comprendre que cette fille ait voulu se suicider suite à la réaction des autres, si elle avait vraiment une fibre artistique.

Je plussoie ! Sauf la dernière phrase, faut pas exagérer non plus : quelqu'un avec une âme d'artiste est certes plus sensible que d'autre, par contre quelqu'un dépourvu d'âme d'artiste (ce qui est impossible, d'ailleurs, elle est juste plus ou moins accentué) n'est pas forcément moins sensible qu'une personne en ayant une.
_________________


~ Méga Adepte du Club Ps ~
Revenir en haut
Hakido
Farfadet


Inscrit le: 13 Juin 2013
Messages: 43
Localisation: Dans la bout
Team: PS
Pièce(s): 4
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 21:19 (2013)    Sujet du message: La violence scolaire Répondre en citant

L'article de Cel' est belle et bien terrifiant, simplement parce qu'il raconte les fait, et qu'on peut s'identifier très facilement à eux : cela arrive dans pas mal d'endroit, ou en tout cas, des tentatives de suicide.

Pour ma part je pense que si vers 8 ans, l'idée du suicide n'est encore qu'une fanfaronnade, je pense que vers 10 ans, l'enfant est arriver à un point ou il comprend suffisamment de chose pour pouvoir se suicider. Surtout avec Internet.

Pour avoir connu quelqu'un de mon collège ayant voulu se suicider en Sixième ( sois environs 11 ans ), j'ai légèrement côtoyé le problème.

Concernant le problème qu'il y a ici, je pense qu'il est multiple.

De un, les parents auraient dut peut-être remarquer que leurs fille n'allaient pas bien. Et l'aider bien sur. Après je ne veux pas m'avancer en " je sais tout", des fois les enfants sont renfermé, et c'est pas facile de deviner.
De deux, même chose pour les profs, le contacte avec le famille pour essayer d'arranger les choses. Même si ils n'ont rien vu, d'après se que j'ai compris, plus sa allait, plus la fille arrivait en retard, virait mal. Normalement, dans ce cas, ont contacte les parents.
De trois, et là je trouve ça inadmissible, le proviseur à fauter et plusieurs fois : il doit accepter les rendez-vous, surtout si ils sont répété. De plus, il ne c'est pas investie pour l'éleve, qu'il savait cible de moquerie. Dans le cas que j'ai connu, un CPE était sur le coup, et ne lâchait plus l'élève.

Après je suis d'accord avec ce que dis Azep. En effet les enfants sont à la base innoncent, c'est aux adultes de les éduquer correctement. Après à qui la faute ?
Au parents des jeunes concerné qui ne leurs ont pas fait comprendre que dire du mal de quelqu'un, de l'insulter, c'était mal ? Des profs qui en leur ont pas dit d’arrêter ? Du proviseur ?

Je tiens aussi à dire que dans quand même de beaucoup d'établissement à ma connaissance, des affiches ont été distribuer, pour inciter les élèves à se confier aux corps enseignant, ou aux proviseur/CPE... Je trouve que c'est une bonne initiative, même si sa n'ouvira pas forcément la bouche des victimes en questions, ce qui est au fond le plus gros problème...

PS: Désolé pour les fautes !
Pps : Mon retour sur ce site !
Ppps : Vive Michel !
_________________
Sortit de terre. Puis cuit.



~Adepte Mega du club Ps ~ <3 <3
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:26 (2018)    Sujet du message: La violence scolaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> L'Hémicycle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation