top

Les Bandes Originales de film

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Scène de concert
Auteur Message
mister K
Lord


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 808
Localisation: Devant le globe contenant les bouteilles de bourbon
Team: Club Ps
Pièce(s): 26
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 25 Mai - 11:39 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

Bon ça y est je me bouge à faire ce topic !

Je vais faire très simple. On a tous vu des films de + ou - bonne qualité qui ont pu être magnifiés par leur BO. L'idée de ce topic est donc de faire découvrir les BO en question ! Tout le monde peut bien entendu apporter sa pierre à l'édifice.

Ce qui serait le mieux à faire:
-présenter rapidement le film en question
-donner un lien sur la BO
-dire en quelques lignes pourquoi la BO est géniale et son apport au film
-proposer ses coups de cœur !


Pas de limitation particulières. C'est ptet juste pas la peine de sortir les BO faites par Hans Zimmer, je pense que le monsieur mériterait un topic pour lui ^^
Vous pouvez parler des BOs créées pour un film (exemple: LOTR, Tron Legacy) ou des BOs faites par sélection de morceaux déjà existants (le + courant ^^).








Je commence donc avec le film Good Morning England (The Boat That Rocked en VO):


En 1966, le Rock est en train d'exploser, notamment au Royaume-Uni. Mais les instances dirigeantes n'apprécient pas ce genre, très peu diffusé sur les radios officielles. La seule solution: les radios pirates, telles Radio rock, qui est basée sur un vieux rafiot en mer du Nord. La team de joyeux drilles qui animent la radios nous est introduite par l'entremise du jeune Karl qui a été envoyé par sa mère sur le bateau pour "changer d'air"... Nous suivons donc leurs pérégrinations pendant plusieurs mois dans une ambiance sex, drugs & rock'n'roll !

La BO c'est par là.


Au vu du thème du film, il n'était pas possible d'avoir une mauvaise BO, disons-le franchement. Celle-ci est clairement une réussite, avec une très grande majorité de morceaux d'époque. Nous avons droit à de savoureux morceaux dansants (les Kinks ! les Kinks !) qui donnent envie de se bouger avec les auditeurs (qu'on voit dès qu'il y a une scène avec un DJ en train de travailler). Nous avons droit également à des chansons plus posées en nocturne ou même à des passages tristes (la chanson de Lorraine Ellison - reprise par Duffy d'ailleurs - est superbe, Cat Stevens). Et puis bien sûr il y a quelques grands classiques qui trainent ici et là (les Who, les Beach Boys, Jimi Hendrix) L'immersion est vraiment très bonne et montre toute la richesse du Rock de l'époque.

Coups de cœur: Let's Dance (David Bowie), All Day and All the Night (The Kinks), Stay with me (Lorraine Ellison), A Whiter Shade of Pale (Procol Harum), Elenore (The Turtles), Wouldn't it be nice (The Beach Boys), I'm Alive (The Hollies).
_________________


Animateur Radio GBF
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Mai - 11:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vista snow
Parvenu 1er


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 789
Localisation: ça change
Team: Pr-S
Pièce(s): 44
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 25 Mai - 13:50 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

Pr-S : J'aime les BO.
Ppr-S: vu mes goûts, dur de trouver des BO que j'aime vraiment.
PPpr-S: Faut que j'écoute celle d'Oblivion faîte par M83 d'ailleurs.
PPPpr-S: Vous n'y échapperez pas, les robots sont partout





(mon fond d'écran en plus)


Bwef Tron Legacy sortit en 2011 est la suite du premier opus sortit en 1982.Cet opus raconte comment Sam Flynn va se retrouver piégé dans un ordinateur et faire ses retrouvailles avec son père, mélanger entre logiciel et autres programmes, le duo père/fils vont tenter de mettre fin aux agissement d'un méchant programme CLU qui veut envahir la terre. Le tout est plongé dans un univers informatico futuriste, l'esthétique de ce film est très tranché, beaucoup de bleu marine et de noir sombre sur une ambiance de musique instrumentalo électronique (Daft Oblige).

Avant de vous mettre le lien je vais vous parler de mes quelques coup de coeur de cette BO.

On commence avec The Grid, une intro lente et parlé puis l'arrivé du gros son, quand je dis gros je dis pas puissant mais assez intense pour moi, faut l'écouter avec un casque à fond comme je le fais bien sur sinon ça rend moins bien c'est sur. Une simplicité qui donne le ton, nous ne sommes qu'au deuxième titre de cette BO.




Ensuite il y a The Game Has Changed, un mélange de violons et de synthétiseurs qui tapent fort, c'est bourrin c'est crade mais ça fait effet, le rendu est assez EPIC.




Ensuite il y a End Of Line, morceau électro, rythme lent par contre, très réussi pour moi, grosse ambiance très jeux vidéo un peu dark, le genre de son qui joue sur les petits détails qui renforcent l'ambiance, c'est sur tu danses pas mas mélanger aux images ce son rend très très bien. Il y a même un petit côté 8bit.




Un petit bijou de détail, voici Solar Sailer, pas mal de monde qualifierai ce son de "musique d'ascenseur" ou de "mou du genou", d'un autre côté il y a les hipsters qui vont trouver la construction cliché, mauvaise voir ridicule, puis ya moi et plein d'autre qui aiment parce que c'est beau et que juger la beauté est ridicule. Je répète juste que si vous écoutez en haut parleur c'est que vous avez vendu la moitié de votre âme au diable.




Pour finir et bien on parle de End Titles, un des rare titre vraiment électro, qui rend votre brossage de dent aussi epic qu'une bataille de star wars.




Sinon j'ai aussi voulu mettre Disc Wars et C.L.U qui sont très très bon aussi.

Lien de la BO.


Cette BO fut bien reçu de la critique mais pas trop par le public (un peu comme RAM en fait ^^), faut dire que cette BO tombe au mauvais moment, légère déception (voire grosse pour certain) de l'album Human After All mais suivis d'un show live titanesque (Alive 2007), du coup en voyant arriver cette BO les gens se sont excités et ont pensés que c'était un nouvelle album de Daft Punk (parce que bon cette BO a quand même eu son lot de fake et de faux leak) alors que faut pas oublier que le but d'une BO est d'accompagner un film (et non le contraire). Ensuite pour la BO ils ont du faire une trentaine de sons (certains ont pas été utilisés) or le talent c'est comme le chewing-gum gum, plus on tire dessus plus ça s'affine, à cela on rajoute le facteur Disney qui bien sur n'a pas trop du être d'accord pour des morceaux expérimentaux bref tout ces trucs qui font que pour moi cette BO a subit la mauvaise critique, si on juge la BO comme telle (une BO et pas un album daft) elle est très réussis, parfois classique à la Hans Zimmer et parfois bien trouvé dans le mélange électro/classique, parfois un peu banal certes mais qui mêlé au film rend très bien.

Perso il y a deux raisons qui m'ont poussé à voir ce film, les Daft et le fait que j'ai joué à kingdom hearts dont était présent le monde de Tron, le point fort de ce film est pour moi l’esthétique et l'ambiance, l'immersion est très bien rendu et en se sens la musique est très très bonne , après niveau scénario c'est un film classique Hollywood, ça casse pas 3 pattes à un connard.
_________________
My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio



Brocco c'est le bon chasseur
Revenir en haut
Naorim
Garde des sots


Inscrit le: 13 Fév 2013
Messages: 289
Team: ♥
Pièce(s): 39
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 12:00 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

« YOU’RE A MAN ? You’re a man ?   
-          I’m a man !! »   

Parias de la société américaine, Hushpuppy (6 ans) et son père alcoolique vivent dans le bayou de ce que l’on suppose être la Louisiane. Leur vie prend un nouveau tournant quand une violente tempête (Katrina ?) arrive. Ce père ainsi que quelques ‘voisins’ déclineront l’aide humanitaire et refusent de quitter les seuls lieux où ils étaient acceptés et où ils possédaient « quelque chose » et ce, quitte à mettre leur vie en danger. Le quotidien d’Hushpuppy devient encore plus précaire qu’il ne l’était, la santé de son père se dégrade et, pendant ce temps, la gamine part à la recherche de réponses au gré de ses rencontres. En parallèle, les changements climatiques libèrent des glaces les aurochs, espèces aujourd’hui disparues. Hushpuppy fera face à toutes ces difficultés grâce à sa force de caractère incroyable.


Film coup de cœur de 2012, il est primé à Sundance (et généralement, les films primés à Sundance sont pas les plus mauvais) et au Festival de Cannes où il reçoit la Caméra d’Or. Il s’agit en effet d’un premier film, mais quel premier film. Le réalisateur, Benh Zeitlin, n’avait même pas 27 ans quand il a réalisé son premier long métrage, fait avec trois fois rien (et pourtant quand on le voit, la qualité est là), mais avec une passion rare qui transperce l’écran. Une joie de vivre aussi. Ce petit film indépendant avec un budget ridiculement petit a été remarqué partout et même les Oscars lui ont ouvert ses portes avec quatre nominations et pas pour des petits prix, non : Oscar du meilleur film, Oscar du meilleur réalisateur, Oscar du meilleur scénario adapté et Oscar de la meilleure actrice… ce qui est inespéré pour un film d’une telle envergure. A noter que Quvenzhané (ouais) Wallis, qui joue Hushpuppy, est la nominée la plus jeune de l’histoire des Oscars pour l’interprétation féminine.
Bref, je suis tombée littéralement amoureuse de ce film l’année dernière au cours duquel je crois que j’ai pleuré toutes les larmes de corps.   





Tout d’abord, je tiens à noter que la BO a été co-composée par Dan Romer et Benh Zeitlin, le réalisateur du film qui est musicien à ses heures perdues. Contrairement à la BO de GME par exemple, il s’agit de morceaux composés pour accompagner les films. Lorsque j’ai vu le film, j’ai été happée par la musique qui correspondait si justement à ce que nous faisait vivre le film, tellement que je suis restée jusqu’à la fin du générique pour écouter la musique jusqu’au bout. Du coup, la musique ressemble à un mélange de musique de la Nouvelle-Orléans (avec deux morceaux en français), du jazz, du ‘country’ (je vois pas d’écrire autrement mais c’est sans doute pas ce que vous imaginez) un peu de la musique ‘gitane’ et beaucoup de joie de vivre. D’ailleurs parfois, pour un même morceau, on va traverser ces différents styles avec une harmonie complètement dingue. 



Mes coups de cœur :
« Once The Was a Hushpuppy »   

   

   

   
« Il était une fois une Hushpuppy qui vivait seule avec son papa malade dans le Bassin, bayou de la Louisiane, en marge de la société. Elle vivait en communion avec la nature, et se posait des questions à haute valeur philosophique sur l’équilibre du monde, sur la vie, sur la mort et regrettait fort que sa maman soit jadis partie en l’abandonnant… »

The bathbub   

   

   

   
The confrontation   

   

   

   
The Smallest piece   

   
   

   
Car la voix d’Hushpuppy fait aussi partie de la musique :
« The whole universe depends on everything fitting together just right. If one piece busts, even the smallest piece... the whole universe will get busted. »   

_________________
Revenir en haut
mister K
Lord


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 808
Localisation: Devant le globe contenant les bouteilles de bourbon
Team: Club Ps
Pièce(s): 26
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 19 Juin - 21:17 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

On repart pour un tour avec l'OST du film Suckerpunch de Zack Snyder !



Synopsis: Dans les années 60, une jeune fille finit à l'hôpital psychiatrique après avoir accidentellement tué sa petite sœur en voulant la protéger de son beau-père. Il lui reste 5 jours pour s'échapper avant de se faire lobotomiser. Avant une hypothétique évasion physique, la courageuse Babydoll tente d'abord de s'évader mentalement avec l'aide de 4 autres patientes aussi loin que son imagination puisse la porter.


L'OST c'est ici. Il manque les musiques des bandes-annonces, et c'est un peu dommage parce que c'est encore du lourd (Led Zeppelin pour ne citer qu'eux \o/), mais soyons rigoureux.


Indéniablement, l'OST est l'un des grands points forts de ce film. On peut les classer en 2 catégories: celles qui appartiennent à l'ambiance hôpital/cabaret et celles qui accompagnent les univers fictifs dans lesquels les filles pénètrent. De ce fait on est tout de suite plongé dans l'ambiance, qui dans le premier cas est plutôt maussade, tirant au désespoir (sentiment d'autant plus renforcé que les chansons concernées sont reprises par l'actrice qui joue Babydoll) et dans le deuxième cas épique, romantique. On peut remarquer que les chansons de la 1ère catégorie reviennent régulièrement dans le film tandis que les autres reviennent par extrait tout au long des scènes dans les univers de SF, donnant ainsi un très bon rythme à l'action.


Mes coups de cœur: -Sweet Dreams (reprise d'Eurythmics par Emily Browning), c'est la chanson de l'intro de film (où il n'y a aucune réplique), superbe
-I Want it all/We will rock you (mash-up entre Queen et Armageddon), du gros son avec du rap bien rythmé et la voix de Mercury qui rend le tout carrément épique en fond de l'action
-White Rabbit (Emiliana Torrini), parce que cette voix et ce crescendo !
-Where is my mind (reprise des Pixies par Emily Browning et Yoav), idem que pour la 1ère, ça me fait craquer *_*
 

 
 

_________________


Animateur Radio GBF
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 16 Nov - 15:13 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

Compil des thèmes du cinéma qui mettent l'amande à vot' Hans Zimmou ou vos reprises de chansons siii underground qu'elles n'ont jamais été utilisées dans des flims.

The grey
Kick-ass survival utilisant un piano profond dans un thème tétanique. Jetez vous sur le film, malgré ce quoiqu'en dise cet apôtre de la défense des "personnages joués par des noirs qui meurent pas comme les blancs dans les films", Argo.


The conversation
En plus d'être probablement le meilleur Coppola (oui, j'aime quand Gros Francis fait du Brian de Palma), il se permet d'avoir un thème hypnotisant avec un seul instrument : le piano. Pour l'anecdote, ce thème n'était à l'origine qu'une maquette de ce que devait représenter la musique du film, mais Gros Francis l'aima tellement qu'il la mit telle quelle, donnant par là même une profondeur thématique supplémentaire.


Blow out
Le grand Pino Donaggio qui offre une composition jazzy (pas le thème principal du film) totalement à propos dans ce chef-d’œuvre cinématographique.


Moonrise Kingdom
Pour se détendre avec une compo plus récente, voici la suite des thèmes musicaux composés par l'immense Alexandre Desplat (aka plus grand compositeur cinématographique français jamais)


Lawrence d'Arabie
J'ai dit que Desplat était le meilleur ? pardon, j'avais oublié Maurice Jarre qui savait mettre des patates avec des thèmes épiques que le monde lui envie.


Les sept samouraïs
C'est pas le plus grand film asiatique jamais fait pour rien.


Le dernier des mohicans
Rép à ça Zimmer.


That's all for today, folks.
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
Argo'
Le chat noir


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 421
Localisation: Quelque part entre les ombres.
Pièce(s): 79
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 24 Nov - 06:28 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant




De la part de Hansi mon grand.
_________________
Revenir en haut
Houblon Warrior Orange
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 533
Localisation: [Insérer Bon Mot]
Team: Pré-Scriptum
Pièce(s): 31
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 23 Déc - 14:22 (2013)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant



Bo du premier film des frères Coen: Blood Simple.
J'aime beaucoup l'émotion qui se dégage de ces quelques notes.
_________________
Revenir en haut
Naorim
Garde des sots


Inscrit le: 13 Fév 2013
Messages: 289
Team: ♥
Pièce(s): 39
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 17:11 (2014)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film Répondre en citant

Puisque nous sommes en plein Festival de Cannes, je parlerai de ces BO qui ont marqué la croisette et l'histoire du cinéma.

Je pourrais parler d'Apocalypse Now, son utilisation de la Chevauchée des Walkyries parfaite. Mais je n'en parlerai pas aujourd'hui. Je vous parlerai de films sûrement moins mythiques mais qui me sont plus personnels.

Il y a des chansons qui vous restent en tête même après la fin du film. Il y a des chansons de films qui sont restées dans l'Histoire mais dont on ne sait pas forcément la provenance (par exemple, beaucoup connaissent ceci : mais combien se souviennent L'Arnaque?). Bref, des morceaux de notre culture dont on ne connait pas très bien l'origine mais dont on sait qu'ils existent.

Je vais commencer par l'un des morceaux de BO qui me touche le plus (de toute l'Histoire du cinéma). Et pour cause, cette musique n'est pas qu'un "ornement", un accompagnement, ce morceau c'est en partie le film. C'est la voix de Ana.


La Leçon de Piano de Jane Campion
Palme d'Or 1993
Première femme réalisatrice à recevoir une Palme d'Or
Présidente du jury du Festival de Cannes 2014


Précision - Le "clip" de la musique allie des images du films non-spoilantes avec des images non-présentes dans le film (le piano).

Synopsis.
Au siècle dernier, Ada, une muette, a deux passions : sa fille et son piano. Lors d'un mariage organisé par son père, elle se retrouve à vivre en Nouvelle-Zélande. A son arrivée, son nouveau mari refuse de transporter son piano chez eux. Il se retrouve échu à un voisin illettré.
Refusant cette perte, elle passe un marché avec cet homme : elle regagnera touche par touche son piano mais pour cela, elle devra se soumettre aux fantaisies de ce dernier.

Cannes et Campion.
C'est une histoire personnelle qu'a Jane Campion avec Cannes. Elle fait partie des rares réalisateurs à avoir eu son premier long métrage en compétition officielle (d'ailleurs, ça ne se fait plus depuis des années...). Et très souvent, elle y est revenue. En 2013, elle avait été dans le jury de la Cinéfondation de Cannes, elle avait d'ailleurs profité d'être à Cannes pour montrer sa série Top of the Lake.

Outre le fait qu'elle restera dans l'Histoire du festival (première femme réalisatrice à avoir la Palme, première femme réalisatrice à être présidente d'un jury), elle a su se faire apprécier des critiques et être vu par le plus grand nombre. Ainsi, le film dont je vous parle a reçu la palme d'or mais il a été nommé dans les catégories les plus prestigieuses des Oscars et consorts. Holly Hunter est donc reparti avec l'Oscar de la meilleure actrice (et le Golden Globe, et le BAFTA), Anna Paquin avec la statuette du meilleur second rôle féminin et enfin Jane Campion hérita de l'Oscar du meilleur scénario original (mais échoua pour celui du réalisateur (pour info, c'était Spielby pour La Liste de Shindler qui l'a eu, et 1994 était une belle année puisque le réalisateur d'Au Nom du père était également nommé..). Le film fut un succès en salles.

Je vous recommande chaudement ce film émouvant et d'ailleurs vous aurez le droit à un cookie si vous le regardez :3

A suivre...

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:45 (2017)    Sujet du message: Les Bandes Originales de film

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Scène de concert Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation