top

Doctor Who
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> Le Tube cathodique
Auteur Message
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 3 Juin - 23:22 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant




I’m a Time Lord…I’m not a humain being, I walk in eternity…     

     
Cela va faire bientôt 50 ans qu’un extraterrestre venant de la planète Gallifrey, dans la constellation de Kasterberous, arpente nos écrans de télévision. En effet, le 23 novembre 1963, dans l’épisode an Unearthly child, une étrange cabine de police bleu fait son apparition. Chose étonnante, elle est plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur, et habité par un vieil homme excentrique qui se fait appeler le Docteur…     
Diffusé au lendemain de l’assassinat du John Fitzgerald Kennedy, ce nouveau programme passa quasiment inaperçu aux yeux des téléspectateurs britanniques. Mais ce petit flop de début allait vite se transformer en une véritable institution chez nos amis d’outre-manche à tel point que le Time désigna le show comme étant la quintessence de l’esprit britannique ; la reine elle-même avoua une fois ne manquer aucun épisode de la série.      
      
I-Doctor who ?
      
Doctor Who n’est pas à l’origine la série d’aventure et de pure science-fiction que nous connaissons aujourd’hui. En effet, elle fut créée à la fois pour les enfants et les adultes et avait avant tout une visée éducative pour les plus jeunes. Grâce à la notion de voyages spatio-temporels, les créateurs de la série espérait enseigner aux enfants des notions d’histoire, de géographie et scientifiques. C’est ainsi que dans les premiers épisodes, le Docteur et ses compagnons rencontrent des hommes préhistoriques, Marco Polo, ou bien encore des Aztèques, pour faire découvrir aux petites têtes blondes ces pans de l’histoire.      
Mais très vite, la BBC s’aperçu que ce type d’histoire lui faisait perdre de l’audience, car désintéressait les adultes mais aussi les enfants. C’est pourquoi qu’au bout de quelques épisodes, le show devint réellement une série de science-fiction avec extraterrestre, monstres et planètes en tout genre.     
Ainsi, Doctor Who devint une série à très grosse audience et fut l’une de ces séries que l’on appelait en Angleterre « behind the sofa » en raison d’éléments violents et effrayants, si bien que l’image d’enfants se réfugiant derrière le canapé pendant ces moments devint très vite une réalité. En effet, certains épisodes de Doctor Who restèrent dans les mémoires pour cela pour avoir effrayé des générations comme The Tomb of the Cybermen (1967) ou bien Terror of the Autons (1971). Malgré cela, la série constituait un rendez-vous familial important à l’heure du thé.      
Pendant plus de vingt ans, la série hebdomadaire était sans nul doute l’un des programmes les plus regardé chez nos amis anglais. Mais à partir de 1985, soit avec le sixième Docteur (Colin Baker), le série commença à perdre de l’audience, si bien qu’un Arc, habituellement constitué de 4-3 (voir 6 ou 7) épisodes de 26 minutes chacun fut raccourci à deux épisodes de 45 minutes chacun. Bien qu’en 1987 avec l’arrivée du septième Docteur (Sylvester McCoy), la série retrouva un second souffle, son changement de case horaires à une heure de moindre écoute eu raison de sa suspension en 1989 même si la BBC promis que la série reviendrait.     
Ainsi, en 1996, une tentative du célèbre diffuseur anglais et de la Fox pour faire revivre le show, aboutit à la réalisation d’un téléfilm de 90 minutes qui voyait l’apparition du huitième Docteur (Paul McGann), qui fut un succès au Royaume-Uni (ce qui montrait la réelle popularité du show), mais les audiences furent très décevantes aux USA, si bien que la tentative de remettre sur pieds le show fut remise à plus tard.     
Ce n’est qu’en 2005 que la BBC annonça le retour tant attendu de la série comme suite directe de la série de 1963 avec dans le rôle de la neuvième incarnation du Docteur Christopher Eccleston. C’est pour différencier ces deux séries que les fans emploient les termes de « série classique » pour désigner la série de 1963-1996 et « nouvelle série » pour celle débutée en 2005.

  
      
II-I am the Doctor.
      
Le Docteur est donc un Time Lord, que l'on distingue car possédant deux cœurs (Seigneur du Temps), de la planète Gallifrey, il est en fait un renégat qui s’enfuie de sa planète pour voyager dans l’univers. Pour se faire, il vola avec sa petite-fille un TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), un véhicule des Seigneurs du Temps, qui lui permet de voyager à travers le temps et l’espace.  La race des Seigneurs du Temps est en effet l’un des races les plus avancés de l’univers et qui a réussi à maîtriser le secret du voyage temporel. Cette maîtrise les a exposés à certaines conséquences. En effet, ils ont acquis la capacité de se régénérer, c’est-à-dire que lorsqu’ils meurent, leurs cellules se régénèrent leur faisant changer d’apparence et de personnalité. Ce cycle de régénération est en pratique limité à treize incarnations, mais celles-ci semblant être limitées par les Seigneurs du Temps, et comme ces derniers ont disparus à l’heure actuelle, le cycle de régénération est à priori sans limites. Ainsi, le Docteur est aujourd’hui âgé de de plus de mille ans et a eu onze incarnations (bientôt douze le 25 décembre prochain). Enfin, le Docteur ne voyage jamais seul à bord de son TARDIS, de nombreux compagnons l'ont accompagné le long de ses nombreuse pérégrinations.

    
     
 
     
     

_________________


Dernière édition par Spandaman le Lun 10 Juin - 12:03 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Juin - 23:22 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 5 Juin - 15:25 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le premier Docteur : William Hartnell (1963-1966)




        
Le premier Docteur est souvent caractérisé comme un vieil homme grincheux mais il est tellement plus. En effet, il affiche sans cesse une joie enfantine, possède beaucoup de charme. Il est également extrêmement chaleureux et est d’une grande espièglerie, et cela, tout au long de ses nombreuses aventures à travers le temps et l'espace.                                                                    

Aussi connu comme: Docteur Caligari, Theta Sigma
Faits: Le premier Docteur est celui qui a affronté le plus de fois les Daleks
Première apparition: an Unearthly Child
Régénération: The Tenth Planet
A voir: The Dalek, The Dalek Invasion of Earth, The War Machines
 
 
 
La première fois que le premier Docteur apparaît, c’est dans une vieille décharge de Londres. C’est à première vu un homme mystérieux et antipathique qui ne semble peu tenir en estime les humain et qui plus est, n’hésite pas à placer les autres face au danger si cela peut satisfaire sa propre curiosité. Bien qu’il soit très protecteur avec sa petite-fille Susan, il cache en réalité sa jovialité et son côté enfantin sous une carapace de mépris.
Malgré son aspect de vieillard (William Hartnell est le plus vieil acteur à avoir interprété le rôle), le premier Docteur est en fait le plus jeune de tous les Docteurs, chose amusante lorsque l’on sait que sa onzième incarnation, donc la plus vieille, est joué par l’acteur le plus jeune à ce jour. Au fil des épisodes, il s’adoucit, et son attachement pour les humains devient un véritable trait de sa personnalité. De plus, les qualités que nous connaissons aujourd’hui chez notre Seigneurs du Temps s’affirment nettement ; justice, courage et philantrope.
 
-“The Daleks are the masters of Earth!
- Not for long!
 
Le premier Docteur possède un sens de l’humour piquant, mais reste assez prétentieux et se vante régulièrement de sa propre intelligence. Il continua à voyager à travers le temps et l’espace même après avoir laissé Susan, Ian et Barbara sur Terre. Avec sa vielle boîte bleu, il continua à lutter contre le l’injustice et finit de ce combat sa maxime. Mais après sa première rencontre avec les Cybermen, son vieux corps ne put en supporter d’avantage et ce fut alors sa première régénération. Mais comme il le dit lui-même « c’est loin d’être fini… »

"Our destiny is in the stars, so let’s go and search for it!" The First Doctor


 

_________________


Dernière édition par Spandaman le Mer 5 Juin - 22:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 5 Juin - 16:29 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le deuxième Docteur : Patrick Throughton (1966-1969)






Le premier Docteur pouvait avoir un cœur d'or, mais il se comportait le plus souvent comme un vieil homme têtu et sévère. Le second Docteur n'a absolument pas la même image que son incarnation précédente ... Ouvertement espiègle et excentrique, il semble parfois être un bouffon sympathique mais malchanceux ; voilà pourquoi il est souvent surnommé « the cosmic hobo ». Et pourtant, ses ennemis souvent découvert à leurs dépens que cette façade clownesque dissimule l'esprit vif d'un génie!
 
Aussi connu comme: John Smith, Doctor von Wer
Faits: -C’est durant l’ère du second Docteur qu’on peut le voir utiliser son tournevis sonic.
         -Le second Docteur est celui qui a affronté le plus de fois les Cybermen.
Première apparition: The Tenth Planet
Régénération: The War Games
A voir: The Tomb of the Cybermen
Catchphrase: “I should like hat like that!”
 
 
Dans The Three Doctors (1973), le premier Docteur décrit lui-même sa réincarnation comme un clown. On ne peut pas lui donner tout à fait tort. En effet, le second Docteur porte des vêtements trop grands pour lui, et est souvent négligé, comme le suggère son nœud papillon toujours de travers. De plus comme le onzième Docteur, il a un goût prononcé pour les couvre-chefs en tout genre.
 
Mais son style vestimentaire douteux et sa maladresse, est largement compensée par une grande intelligence et une furieuse envie de vaincre le mal.
-“There are some corners of the universe which have bred the most terrible things... They must be fought! ” 
Il se décrit lui-même comme un rebelle, défiant l’autorité. Mais il n’empêche qu’il soit très prompt à réagir face à n’importe quelle situation même les plus compliquées. C’est pourquoi il affirma devant des Ice Warriors « I’m a genius ! ». Il ne se sépare jamais de sa flûte à bec, qui lui est indispensable pour réfléchir.
 
Le second Docteur a continué à parcourir l’univers en long en large et en travers. Il combattit plus que quiconque les Cybermen, deux fois les Daleks, et c’est avec lui que les téléspectateurs découvrir des ennemis récurrents comme les Ice Warriors ou bien encore les Sontarans.
 
Mais le second Docteur se fait aussi de nombreux alliés notamment un qui deviendra un des personnages principaux tout le long de la série classique. Alors qu’il combat un robot dans le métro de Londres, il rencontre le brigadier Alistair Gordon Lethbridge-Stewart, plus connu sous le nom de « Brigadier », commandant de UNIT, une section de l’ONU luttant contre les menaces extraterrestre. Ainsi le second Docteur est le premier Docteur à collaborer avec l’organisation.
 
Obligé de contacter les siens pour sauver la Terre, on découvre alors qu’il est un Seigneur du Temps renégat et qu’il a transgressé les lois de son peuple en volant un TARDIS et interférant dans l’histoire des autres sociétés. Comme punition, les Seigneurs du Temps l’oblige à se régénérer et à subir un exil sur Terre en immobilisant son TARDIS. Ses compagnons du moment, Jamie et Zoé voient leurs souvenirs effacés. Avec la fin de l’ère du second Docteur, se termine également Doctor Who en noir et blanc, la suite de ses aventures sera dorénavant en couleurs.
 
NB : De nombreuses aventures du second Docteurs ont été perdu. En effet, à l’époque, une bobine de film coutant très cher, on retournait par-dessus, ce que la BBC fit beaucoup. De plus certaines brûlèrent ou disparurent des archivent de la chaîne. La BBC a donc lancé un appal aux particuliers pour retrouver ces bandes perdus. Voilà pourquoi il est très dure de trouver des aventures du second Docteur.


 

_________________


Dernière édition par Spandaman le Mer 5 Juin - 21:55 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 5 Juin - 19:32 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le troisième Docteur : Jon Pertwee (1970-1974)






Le troisième Docteur est un homme fougueux. C’est un homme d'action utilisant de nombreux gadgets et toutes sortes de transports originaux, si bien qu’il est parfois surnommé le Docteur James Bond. Son style vestimentaire fait aussi qu'il est qualifié de Docteur "dandy". Il a été exilé sur Terre pendant une grande partie de son temps, privé d'un TARDIS en fonctionnement et de la connaissance du voyage dans le temps par les Seigneurs du Temps. Mais il avait fort à faire pour défendre notre planète des Daleks, du diable et sa ruse, et de son nemesis charismatique, le Master!
 
Aussi connu comme: Docteur John Smith
Faits: Il est le Docteur qui a affronté le plus de fois son pire ennemi, le Master
Première apparition:Spearhead from Space
Régénération:Planet of the Spiders
A voir: Spearhead from Space, Doctor Who and the Silurians, Inferno, Terror of the Autons, The Three Doctors, The Time Warrior
Catchphrase:  “Reverse the polarity of the neutron flow!”
 
 
Le troisième Docteur a commencé son ère en étant exilé sans management sur Terre par les Seigneurs du Temps. Alors qu’il peine à se remettre de sa régénération forcée, le Docteur est trouvé par UNIT et son vieil ami le Brigadier. Il découvre bientôt que son peuple a saboté son TARDIS et effacé ses connaissances pour le réparer…Il est donc piégé sur Terre, et le restera pendant 15 arcs. Il se retrouve donc coincé contre son gré sur cette planète pendant les années 70. Il obtiendra une vieille voiture décapotable qu’il modifiera lui-même et qu’il nommera "Bessie". Il s’associera alors avec UNIT et travaillera avec le Brigadier, le sergent Benton et le capitaine Yates tout le temps qu’il restera coincé sur Terre. Mais même après sa liberté de mouvement retrouvée, il ne laissera jamais complètement UNIT.
 
La collaboration a bien fonctionné et le Docteur est même devenu conseiller scientifique de UNIT. Les relations sont parfois conflictuelles avec le Brigadier, qui favorise plus souvent la dynamite sue la diplomatie, mais finalement il a beaucoup appris du Docteur et ils ont finis développé une confiance mutuelle durable et même une véritable amitié.
 
Il a beau être sa troisième incarnation, son ère est celle de nombreuse premières, comme sa première rencontre avec les Silurians, les Autons, les Sea Devils et bien sûr le Master ! Mais c’est également le seul Docteur qui n’affrontera jamais les Cybermen. C’est aussi avec lui qu’apparaît Sarah Jane Smith, la compagne qui est à ce jour celle qui est resté le plus longtemps aux côtés du Docteur. Mais il a quand même dû s’occuper d’ancien ennemis comme les Daleks ou bien encore les Ice Warriors.
 
Lorsque le Docteur fait équipe avec ses deux précédentes incarnations, pour vaincre le Seigneurs du Temps Omega, les Seigneurs du Temps lui pardonnèrent ses fautes passés, et pu de nouveau se déplacer librement à travers le temps et l’espace. Mais gardant un lien très fort avec la Terre et ses habitants, le Docteur revient souvent aider UNIT à repousser les menaces de toutes sortes, en particulier celles du Master, Seigneurs du Temps diabolique qui a juré la perte du Docteur et de l’humanité. Souvent stoppé par le Docteur, il arrive à chaque fois à lui glisser entre les doigts.
 
Alors qu’il tentait de déjouer les plans des araignées maléfiques de la planète Metebelis 3, il se retrouva criblé de radiations mortelles. Faible et « mourant », le Docteur s’effrondra à son retour sur Terre. Essyant de réconforter le Brigadier er Sarah jane, qui veillaient sur lui, il partit dans un dernier soupir. Il commença alors à se régénérer alors que le Brigadier s’exclama : "Well, here we go again!"


 
 

_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 6 Juin - 14:45 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le quatrième Docteur : Tom Baker (1974-1981)






La quatrième incarnation du Docteur est sans aucun doute la plus iconique d’entre tous. Son écharpe multicolore, tricotée par Mme Nostradamus est resté dans tous les esprits, et de nombreuses référence lui sont faîtes dans de nombreuses autre série ; Simpson, Futurama etc… Il sans nul doute le Docteur le plus populaire et le préféré parmi les fans (même si le fangirlisme et fanboyisme place aujourd’hui Matt Smith en tête). Quand on dit Doctor Who, la première image qui vous viendra à l’esprit est sans doute celle de Tom Baker.
 
Aussi connu  comme: The evil one
Faits: Tom Baker est l’acteur qui incarna le plus longtemps le Docteur à l’écran…7 ans, records sans doute jamais inégalé.
Première apparition: Planet of the Spiders
Régénération: Logopolis
A voir: Genesis of the Daleks, Pyramids of Mars, The Deadly Assassin, The Talons of Weng-Chiang, City of Death
Catchphrase: “Would you like a jelly baby?”
 
Le quatrième Docteur est sans doute la plus excentrique de toutes les incarnations, toujours à faire le pitre et à offrir des jelly baby à tout le monde même à ceux qui le menacent. Sa personnalité et son style font parfaitement ressortir sa nature extraterrestre, et ses pitreries ont souvent pris à contre-pieds ses ennemis. Mais cette nature extraterrestre le fait parfois apparaître distant et pas toujours compréhensible. Il pourrait en effet annoncer la pire des nouvelles comme s’il commenter la météo.
 
Ainsi quand sa compagne de longue date Leela lui annonce qu’elle souhaite se séparer de lui, le Docteur ne semble même pas affecté, il lui sourit juste et referme la porte du TARDIS rapidement et se contente de dire une fois à l’intérieur un simple "I’ll miss you too…". De même, lorsque Sarah Jane, la compagne qui suivi le Docteur le plus longtemps, décida de partir, il ne manifesta aucune émotion ; tout comme pour Harry Sullivan pour lequel il ne fit rien pour l’en dissuader.
 
Mais une autre facette de sa personnalité et bien plus visible et totalement opposée à la précédente. En effet, sa bonne humeur et son côté enfantin son toujours présent sur son visage. “What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes?” riposte-t-il lorsque l’on fait remarquer son exubérance. Il fanfaronne dans n’importe quelle situations et possède une grande confiance en lui-même, car étant toujours sûr de lui, en faisant par exemple des calculs alors que tout le monde se bat autour de lui.
 
Voilà qui est le quatrième Docteur, une personne toujours pleine d’idée et possédant plus d’un tour dans sa manche (ou devrais-je dire sa poche !), à toujours se précipiter volontiers dans des situations dangereuses. Il adore Paris, jouer aux échecs et manger des jelly babies. Il se régénère en se sacrifiant pour sauver l’univers du Master ; "It’s the end, but the moment has been prepared for…". 



 

_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Ven 7 Juin - 17:54 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le cinquième Docteur : Peter Davison (1982-1984)






La cinquième incarnation du Docteur fut la plus jeune jusqu’à ce que Matt Smith prenne le rôle en 2010. Comme le fit remarquer le dixième Docteur lorsqu’ils se rencontrèrent dans le TARDIS : “Quand j’ai commencé au tout début, je voulais être vieux, grincheux et important. Et puis j’ai été vous…Fringant, jouant au cricket, et ma voix qui grince quand je crie ». Mais le cinquième Docteur et tellement plus que cette jeune impétuosité. Reconnaissable entre mille grâce à sa branche de céleri qu’il porte sur sa veste et à son style vestimentaire tout en joueur de cricket.
 
Faits: -Sa branche de céleri vire au violet en présence de gaz auxquels il est allergique, elle lui permet aussi de ralentir la diffusion de poison dans l’organisme.
          -La fille de Peter Davison est la femme de David Tennant le dixième Docteur, ce qui fait que le Docteur est le beau-père du Docteur !
Première apparition:Logopolis
Régénération: The Caves of Androzani
A voir: Castrovalva, Earthschock, The Five Doctors, Resurrection of the Daleks, The Caves of Androzani
 
 
Voilà un Docteur qui a la main sur le cœur, et qui n’a pas peur d’afficher ses émotions, comme par exemple son grand plaisir à jouer au cricket dans les années 1920, ou bien son désespoir complet lorsqu’il échoua à faire éviter un bain de sang entre Silurians et humains. Sa jeunesse physique se retranscrit dans sa fougue et son dynamisme d’aventurier et de nombreuses fois il s’élance dans des escapades risquées sans savoir où aller. De ce fait, il tire souvent à pile ou face le chemin qu’il doit prendre. Il se fait même la réflexion à lui-même lorsqu’il s'égard «Why do I always let my curiosity get the better of me?». Mais ce n’est pas pour autant qu’il renonce à fourrer son nez dans les ennuis.
 
Alors que son incarnation précédente ne semblait pas affecté outre mesure du départ de ses compagnons, le cinquième Docteur se montre beaucoup plus touché par leur départ, comme lorsque Tegan choisie de rester sur Terre. De même, il est comme complètement atterré lorsqu’un Terileptil détruisit son tournevis sonique (qui ne réapparaîtra plus avant le neuvième Docteur) il dit lui-même qu’il a l’impression de perdre un vieil ami.
 
Mais il lui arrive souvent de laisser parler son éternelle arrogance. Ainsi, même ses très vieux ennemis les Cybermen font cette remarque «même proche de la mort, il a l’arrogance d’un Seigneur du Temps».
La mort d’un de ses compagnons, le jeune Adric (la seul de toute la série), a eu un énorme impact sur lui et dira lui-même qu’il doit «s’amender». Ainsi la perte de ses compagnons l’a peut-être amené à durcir son caractère. Ainsi, lorsqu’il rencontre sa dernière compagne Perpugilliam Brown (Peri), sa naïveté initiale commence à s’estomper.
 
Mais il resta un héros jusqu’à la fin. Ainsi quand lui et Peri furent victime d’un poison, le Spectrox toxaemia, il réussit malgré tout à obtenir une petite quantité d’antidote, mais uniquement pour sauver une seule personne. Il se sacrifie alors en le faisant boire à son compagnon. Le temps était dorénavant compté pour ce jeune Docteur, et, suffoquant, il se prépara pour ce qui allait venir. «Is this death ?» murmura-t-il dans un dernier souffle avant de se régénérer en turbulent sixième Docteur.



 

_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 8 Juin - 18:01 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le sixième Docteur : Colin Baker (1984-1986)






Le 6ème Docteur est un véritable feu d’artifice ; aussi bien dans son comportement que dans ses goûts vestimentaire. Fort, explosif, il est impossible à ignorer de par son ego surdimensionné. Il a eu des débuts très turbulents à cause de sa régénération qui s’est mal passé, mais peut-on réellement dire qu’il s’est jamais stabilisé…
 
 
Faits: -Il est le seul Docteur à avoir réussi à faire marcher le circuit caméléon du TARDIS.
          -Colin Baker est le seul acteur ayant interprété le Docteur à qui la BBC refusa de prolonger le contrat ; tous les autres ayant abandonné d’eux-mêmes le rôle.
          -Ce n’est pas Colin Baker qui joue son rôle dans la scène de la régénération, mécontent de s’être fait remercié ; c’est Sylvester MacCoy, le 7ème Docteur qui grimé en 6ème Docteur, joue à sa place.
         -Colin Baker était déjà apparu dans la série auparavant, en jouant un rôle dans un épisode avec le 5ème Docteur.
Première apparition: The Caves of Androzani
Régénération: Time and the Rani
A voir: The Mark of the Rani, Mindwarp
 
La 4ème régénération du Docteur fut assez difficile, mais la 5ème fut limite catastrophique. Ce « nouveau » Docteur avait des goûts vestimentaires bizarres, il était imprévisible, possédant un égo gigantesque et se souciant peu du danger menaçant ses compagnons. Ainsi, suite à cette régénération, il failli étrangler sa compagne Peri alors qu’il semblait pris d’un accès de folie.
 
Néanmoins, il apparut bientôt que ces premiers traits de sa personnalité faisaient bel et bien parti de lui et n’étaient pas seulement des simples répercussions de sa régénération. Cepandant, il rejette toute forme de violence: “I have an inbuilt resistance to any form of violence, except in self-defence.” Peri recommence donc à refaire confiance à son vieil ami, et de nouveau, la routine à voyager dans le cosmos de planètes en planètes repris son cours.
 
Mais le 6ème Docteur restait quelqu’un de pompeux et de d’assez rustre, souvent impatient, il ne tient pas en place, et arbore des vêtements colorés au possible, ce qui fait ressortir son côté extraterrestre. Pourtant, il possède tout de même un côté charmeur et un véritable sens de l’humour. Mais quand il crut que Peri fut tué, son désespoir était réel ; peut-être ce côté egocentrique qu’il possédait n’était qu’une façon de masquer ses véritables émotions.
 
Il est courageux et lutte toujours pour la justice, même quand ses chances de succès semblent extrêmement minces et les obstacles insurmontables. Ainsi, il combat un régime brutal sur Varos, sans oublié ses différents ennemis de toujours comme les Daleks et Davros, les Cybermen et les Sontarans.


Le 6ème Docteur commença ses aventures à bord du TARDIS et les finis au même endroit. En effet, la Rani une autre Time Lady (Seigneur du Temps féminin) renégate, avec qui il avait eu des démêles dans l’Angleterre du XIXème siècle, attaqua son TARDIS et le força a atterrir sur une planète étrangère. Quand elle entra dans le TARDIS, elle trouva le Seigneur du Temps inconscient et demanda donc à son laquais de le transporter dans son laboratoire. Mais avant qu’il puisse être déplacé, le Docteur commença à se régénérer.


  

_________________


Dernière édition par Spandaman le Sam 27 Juil - 13:12 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 10 Juin - 11:53 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le septième Docteur : Sylvester McCoy (1987-1989 et 1996)






Le 7ème Docteur est un explorateur curieux, et adore l’aventure et les enquêtes vers l’inconnu. Il peut vite faire penser qu’il n’est qu’une sorte de clown au vu de son comportement parfois burlesque, embrouillant les gens et jouant sur les mots. Mais ces traits de caractère cachent plutôt une vive intelligence et une grand habilité.
 
Faits: -Pour les fans de Tolkien, sachez que c’est Sylvester McCoy qui interprète Radagast dans The Hobbit.
          -L’ennemi que le Docteur doit affronter dans The Happiness Patrol est une caricature de Margaret Thatcher.
Première apparition: Time and the Rani
Régénération: Doctor Who-The Movie
A voir: The Happiness Patrol, The Greatest Show in the Galaxy, Battlefield, Survival
 
 
Le 7ème Docteur est un véritable contraste en comparaison du grandiloquent 6ème Docteur. En effet, il est d’un naturel assez tranquille et gentil et aime à initier les gens à de nouvelles expériences et en leur faisant découvrir toutes les merveilles du monde dans le moindre détail ; « Rien n’est à jeter s’il on a un esprit curieux » dit-il une fois à sa compagne Mel. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’explorer, il se comporte comme un écolier ne pouvant pas attendre de se lancer vers l’aventure. Cet esprit aventureux est typique du 7ème Docteur. Il se souciait peu de débarquer au milieu d’une situation dangereuse. Il se contentait de continuer droit vers l’inconnu juste pour savoir ce qui pouvait se passer.
 
Le 7ème Docteur possède aussi un certains côté mélancolique. Ainsi, lorsque Mel lui annonça qu’elle souhaitait partir, Il fut très réticent à accepter cela dans un premier temps. Mais l’acceptant finalement, et avant qu’elle ne parte, il lui dit de toujours penser à lui quel que soit l’endroit où elle puisse se trouver ; «Think about the homeless traveller and his old police box».
 
Son compagnon suivant fut une sorte d’adolescente rebelle, amatrice de mécanique et de nitroglycérine, Ace. Les deux devinrent rapidement bons amis et développèrent une grande compréhension l’un envers l’autre. De ce fait, Ace appelait constamment le Docteur «Professeur». Ainsi, le Docteur savait très bien quand elle essayait de jouer des tours derrière son dos, et inversement, Ace se moquait souvent gentiment du Seigneur du Temps, le comparant même une fois à un «vieil hippie».
 
Mais le 7ème Docteur possède aussi un côté plus sombre qui émerge au fur et à mesure de ses voyages avec Ace. Ainsi il a attiré plusieurs fois les Daleks et le Cybermen dans des pièges mortels. De plus, ce ne sont pas uniquement ses ennemis qu’il utilise comme pions dans ses différents plans. Ainsi, il garde soigneusement pour lui certains détails en les cachant à ses compagnons pour qu’ils acceptent de l’aider, même si au final il le fait avec de bonnes intentions.
 
Le 7ème Docteur fini par voyager seul et sa fin fut brutale et rapide. Il se fait abattre alors qu’il sortait du TARDIS à San Francisco en 1999. De plus lorsque la série fut mise en pause en 1989, la dernière phrase qu’il prononça résonne comme un hommage à la série classique, même si celle-ci s’arrête officiellement avec sa prochaine régénération, le 8ème Docteur.



_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 15:44 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le huitième Docteur :Paul McGann (1996 et 2013)






Le 8ème Docteur est quelqu’un de charmant et une figure assez romantique. Il ne dissimule rien à propos de son passé, et cette franchise se retrouve également dans le fait qu’il n’hésite pas à indiquer aux gens, avec qui il entre en contact, leur future.
 
 
Aussi connu comme: docteur Bowman (de Londres)
Faits:-Le 8ème Docteur, bien qu’il ne soit apparu que lors du téléfilm de 1996 et du prequel à The Day of the Doctor, il est l’un des Docteurs possédant le plus d’aventures en comptant les aventures radiophoniques, les romans et les bd.
Première apparition: Doctor Who-The Movie
Régénération: The Night of the Doctor
 
 
Quand le septième Docteur fut abattu dans les rues de San Francisco en 1999, il ne se régénéra pas immédiatement. En effet, il est emmené dans un hôpital de la ville où - en dépit de ses protestations - il a été opéré par le docteur Grâce Holloway. Après une opération dramatique, où sa physiologie alien la rendit compliquée de par la confusion du docteur Holloway. Ainsi,  elle pensait que ses tentatives pour sauver la vie de cet inconnu avaient échoué. Mais plus tard dans la nuit dans le froid d’une morgue, le Docteur a commencé à se régénérer...
 
Ainsi, ce fut une nouvelle fois une régénération délicate. En effet, il le dit lui-même que l’anesthésie dont il fut victime failli détruire le processus de régénération ce qui explique son retardement. C’est pourquoi le nouveau Docteur après celle-ci souffrit d’une amnésie, se rappelant uniquement de sa race et de ses rencontres avec Puccini et Leonard de Vinci, mais il ne pouvait se rappeler qui il était.
 
Fort heureusement, le 8ème Docteur retrouva vite la mémoire et contrairement à ses incarnations précédentes, il ne faisait pas mystère de son passé racontant à Grace sa jeunesse sur Gallifrey. En effet, il était incroyablement ouvert, sur ce qu’il est, son expérience, de ses deux cœurs, et de sa planète d’origine. Il est aussi une figure romantique, embrassant Grace dans sa joie d’avoir retrouvé la mémoire.
 
Pourtant, tout comme le 3ème  Docteur, il est également un homme d’action, conduisant à toute vitesse, une moto de police volée, sur les routes de Californie et également descendre en rappel le long d’un immeuble avec un tuyau d’incendie. De plus, il sait se montrer discret et d’une incroyable habilité en s’emparant de l’arme d’un policier ou en dérobant d’un tour de main le badge de sécurité d’un éminent scientifique sans que celui-ci ne s’en aperçoive.


La plupart des aventures du 8ème Docteur restent néanmoins un mystère. On sait juste bien évidemment qu’il affronte le Master et sauve le monde en 1999 avant de dire adieu à Grace. Cette dernière lui demanda comment elle pouvait le retrouver et il lui répondit que cela était facile…Il est l’homme avec deux cœurs. Quelques instants après il disparut à bord de son TARDIS. Avec le 8ème Docteur se termine ainsi la série «classique». La série ne rependra qu’en 2005 avec un tout nouveau Docteur. Pourant, à l'occasion des 50 ans de la série, le 8ème Docteur refera une apparition, remarquée pour le mini épisode nous dévoilant sa régénération. Alors qu'il est sur le point de mourir après avoir subis un crash de vaisseau, il provoque sa régénération en buvant un étrange breuvage pour devenir.... mais chut...spoilers !



_________________


Dernière édition par Spandaman le Lun 16 Déc - 20:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
vista snow
Parvenu 1er


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 789
Localisation: ça change
Team: Pr-S
Pièce(s): 44
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 18 Juin - 09:56 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Pr-S: ouais parfois je vais sur 9gag.
Ppr-S: et j'innonde un peu tout de lien.
PPpr-S: ho une image Docteur Who.




J'aime beaucoup ce que vous faite.
_________________
My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio



Brocco c'est le bon chasseur
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Ven 21 Juin - 11:51 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Et la suite alors? rreglo
C'est beau de s'arrêter à 8 docteurs mais dans ton message d'intro tu parles de 11 + 1 futur.

Sinon ton topic est vraiment intérressant et me permet de découvrir un univers que je ne connais pas du tout.
Surpris et surtout intrigué par tout les planètes et les espèces dont tu parles, vivement la suite.
_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 22 Juin - 15:24 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Le neuvième / dixième Docteur : Christopher Eccleston (2005)




En 2005, après une pause de 9 ans la série revient sur les petits écrans avec une toute nouvelle incarnation du Docteur, sa 9ème. Celle-ci est bien différente de ses précédentes. En effet, le Docteur est beaucoup moins excentrique. Comme premier compagnon de ce Docteur du XXIème siècle, le Docteur se retrouve à voyager avec une jeune fille indépendante et courageuse du nom de Rose Tyler. Mais il partagera également ses aventures avec le capitaine Jack Harkness ou bien encore très brièvement avec Adam Mitchell.
 
 
Première apparition: Rose
Régénération: The Parting of the Ways
A voir: Rose, The Empty Child + The Doctor Dances, Bad Wolf + The Parting of the Ways
Catchphrase: “Fantastic !”
 
 
La première fois que le 9ème Docteur apparaît, il sauve une jeune fille de 19 ans appelée Rose Tyller, d’une attaque d’Auton dans le magasin dans lequel elle travaille. On apprend par la suite que le Docteur vient juste de se régénérer car il semble découvrir en passant devant un miroir sa toute nouvelle apparence. Par la suite, il invite sa jeune rencontre à voyager avec lui à bord du TARDIS. Au cours de leurs premiers voyages, il l’emmène assister à la destruction de la planète Terre en l’an 5 milliard et voir Charles Dicken à Cardiff en 1869. Plus tard, on apprendra que le 9ème Docteur est le dernier représentant de son espèce, information complétée par la suite dans l’épisode Dalek où l’on apprend que c’est au cours d’un évènement appelé «la guerre du temps» qui opposa Dalek et Seigneurs du Temps que les deux races se sont anéantis mutuellement.
 
Adam Mitchell rejoint le Docteur et rose à la fin de l’épisode Dalek, mais est expulsé du TARDIS par le Docteur à la fin de l’épisode suivant car son comportement égoïste a failli tous les faires tuer. Le Docteur rencontre également un personnage qui deviendra récurrent jusqu’à la saison 4 et aura même le droit à son propre spin-off, Torchwood (anagramme de Doctor Who), le capitaine Jack Harkness un ancien agent du temps. Dans l’épisode Bad Wolf, le 9ème Docteur se rend compte que l’empereur des Dalek à miraculeusement survécu à la guerre du Temps et a réussi à reconstituer sa race. Quand le Docteur se rend compte que le seul moyen de mettre hors d’état de nuire les Daleks serait de détruite la Terre, il se refuse de la faire arguant qu’il préfère être considéré comme un lâche plutôt que comme un tueur. Rose qui a entre-temps absorbé l’énergie du vortex temporel se retrouve en mesure de détruire les Daleks mais cette absorption la condamne à mort. Pour la sauver, le Docteur l’embrasse pour lui retirer cette énergie. Cependant, les dommages causés à ses cellules l’amènent à se régénérer en 10ème Docteur.




_________________


Dernière édition par Spandaman le Mar 17 Déc - 19:50 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Sex Pear
Prince d'Orne


Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 90
Localisation: T.A.R.D.I.S
Team: Rocket
Pièce(s): 1
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 23 Juil - 11:36 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

In first time, congratulations for this topic. Secondly, thank you. I've heard about this TV serie over and over without paying attention, and your topic has interested me about this TV show. As concerned me it began with Matt Smith, the eleventh doctor the past week, in french on France 4. Then, I've watched the first episode of the first doctor and because of the bad quality I past at the second doctor and precisely The Tomb of the Cybermen. It's a bit difficult because I watch in vosta and all the Google propositions are in vostfr ! Currently, my favorite doctor is Matt Smith but after your presentation, I think the fourth and the sixth doctors are not bad. I don't understand why the sixth has lost audience because he looks original. The ninth doctor doesn't look be original, on every photos the doctors have charisma but he doesn't have that. He looks be Mr. everybody ... To conclude, Doctor Who is very interesting ! As concerned me about my episodes gestion, I watch about 2-3 arcs of each doctor and like this I have an overview of every doctors and after, I will watch all the episodes of my favorites doctors. I'm intelligent.

By the way, I take this opportunity while I'm in the legendary brittanic TV emission topic to say the royal baby is a boy ; we don't know actually his name but this is an important day for England (just for them because we don't care about that).


Mince on est sur un forum francophone.
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 18:56 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Ça y est mes amis. Nous connaissons enfin l'acteur qui jouera la 12ème incarnation du Docteur !



Peter Capaldi !


Nous pouvons d’ors et déjà faire un petit parallèle avec le 6ème Docteur, puisque tout comme Colin Baker, il aura déjà joué dans la série auparavant dans un épisode avec le 10ème Docteur David Tennant !

Hâte de le voir à l'oeuvre !!!!!!
   


   
   

_________________
Revenir en haut
Spandaman
Whovian


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 248
Localisation: perdu dans l'immensité de l'univers
Pièce(s): 24
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 16:24 (2013)    Sujet du message: Doctor Who Répondre en citant

Vous le savez maintenant, Peter Capaldi incarnera à partir du 25 décembre prochain, le 12ème Docteur.
Revenons si vous le voulez bien sur ce choix d'acteur et quelques faits.

Tout d'abord sachez qu'avec son programme de 35 minutes hier soir pour dévoiler ce nouveau Docteur, la BBC à réaliser un record d'audience où 9,8 million de Britanniques attendaient devant leur postes de télé la révélation. De plus, ce chiffre ne concerne que la BBC One. Sachant que cela était également retransmis en direct sur BBC America, on peut dire que bien plus de 10 million de personne à travers le monde ont regardé en direct Peter Capaldi faire son entrée. Un exploit pour un programme si court et qui plus est concernant une série télé ! Cela montre bien l'incroyable popularité grandissante de Doctor Who à travers le globe. Remarquons aussi que "Peter Capaldi" sont les mots clef les plus tapé sur Google hier et aujourd'hui !

Venons-en à présent au choix même de Peter Capaldi. L'acteur de 55 ans devient de fait l'acteur le plus vieux à avoir interprété le Docteur (avec William Hartnell qui lui aussi avait 55 ans ). Ce choix montre bien la volonté de trancher avec la précédente incarnation, Matt Smith, qui fût le plus jeune acteur à avoir interprété le rôle. Cela met donc un terme à un rajeunissement du Docteur qui n'est pas ans me déplaire. En effet, je suis ravi de ce choix. Je souhaitais un Docteur plus vieux et plus mature, car bien que j'ai adoré Matt Smith et David Tennant, la volonté affiché de rajeunir la série me faisaitt peur car au risque de devenir trop commercial et attirer son lot de fangirl et fanboy. Peur confirmé au vu des nombreux commentaires qui globalement peuvent se classer en deux catégorie. Les fans de longue date (ou pas) mais qui ont un regarde critique sur la série depuis 1963, et les tout nouveau, ceux ne connaissant pas la série classique et ne connaissent que le 10ème et 11èem Docteur, qui se plaignent de l'âge.
Bref, j'attends beaucoup de Peter Capaldi, il a le profil (physique et mental) pour faire un excellent Docteur, avec un caractère comme je les aimes ! Et puis un deuxième écossais sur le Show, ça ne peut être que bon !


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:07 (2017)    Sujet du message: Doctor Who

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> Le Tube cathodique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation