top

La France aux français

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Bibliothèque
Auteur Message
Argo'
Le chat noir


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 421
Localisation: Quelque part entre les ombres.
Pièce(s): 79
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 13 Juin - 18:04 (2013)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

Je voulais faire un topic sur un livre de science-fiction que j'avais évoqué dans mon WAYR. Et puis je me suis dis, pourquoi ne pas faire un sujet sur la Science-Fiction, Fantasy Française (bon je veux bien élargir pour les belges du coin et si vous voulez présenter des auteurs de SFF belge, allez-y. Donc tout ce qui est francohone donc). Ah et je n'évoquerai pas la SFF française au cinéma (ou de la SFF internationale au cinéma français) mais, car il y a un mais, si vous voulez parler d'une adaptation d'un roman de SF au ciné, y a pas de soucis mais faudra parler du livre avant (par exemple Fahrenheit 451, parlez du livre de Bradbury avant le film de Truffaut) et si vous avez déjà lu, venez donner votre avis.

J'ai pas spécialement envie de faire un historique de la SFF française non plus car ce n'est pas mon but. Pour l'histoire de la SF française, vous pouvez aller sur Wikiwiki, ça ira plus vite.
Mon but ici va surtout être de vous faire partager de très bons livres de SFF français toute époque confondues. Pourquoi me direz-vous? surement parce que j'aime ce genre. Et que ce genre en France ne fait pas parti des Hit Parade comme certains romans anglophones et pourtant contient de sacrés perles (bon après on pourrai évoquer les vieux de la vieille comme Jules Vernes, un des pères fondateurs de la science-fiction actuelle, on peut aussi citer aussi Pierre Boulle, Barjavel). Le genre en France s'est essoufflé avec la Première guerre mondiale et a vraiment repris dans les années '50 avec les collections Anticipation chez Fleuve Noir et Présence du Futur qui ont permis la découverte d'auteur comme J.P Andrevon (évoqué plus loin)… La France a eu également un grand magazine de renom: Métal Hurlant (qui inspira le magazine Heavy Metal) un magazine de bande dessiné de SF. Ce genre ne prédomine pas et pourtant possède une base des plus solide.

Nous voici donc parti vers quelques présentations de romans SFF français. Attachez-vos ceintures et veuillez rester calme lors de la présentation. Vous trouverez, si vous voulez fuir des issues de secours à l'avant et l'arrière du Topic. Pour votre bien être lisez les livres qui vont suivre et mangez 5 fruits et légumes par jours. C'est parti.

-> par contre, prenez bien note que vous m'adorerez de vous avoir conseillé ces livres pour ceux qui ne les ont pas lu.


Janua Vera - Jean-Philippe Jaworski


"En sept histoires, le portrait de sept personnages qui n’ont en commun que de vivre dans ce Vieux Royaume en voie d’effondrement. Un chevalier incorruptible, une paysanne, un barbare tourmenté, un scribouillard malchanceux, un assassin, un prêtre ayant fait voeu d’Obscurité, un roi tout puissant rongé par les cauchemars... petits ou grands, leur vie se précipite, et la destinée les frappe.
Superbe et même envoûtant." Cafard Cosmique

Nous sommes ici dans un recueil de nouvelles de fantasy médiévale. La force de ce recueil et donc de Jaworski est de nous embarquer dans un monde qu'il a crée et nous laissé pantois quand à celui-ci. On se sait rien de ce Vieux Royaume et autre et pourtant, on a qu'une envie: en apprendre plus tout le temps. Et on est propulsé dans un monde magique sans trop comprendre ce qui se passe et ce prends au jeu de cette poésie. Elle peut vous emmener très loin. J'avais déjà conseiller ce livre à DK mais je le conseil à tous ceux qui aiment la fantasy. C'est un voyage, une aventure dans un royaume mourant et pourtant, ce livre est plein de tranches de vie, de magie et d'amour. Il fait parti de ces livres qui se vivent plus qu'ils se lisent un peu comme du Damasio. C'est une expérience qui sors des sentiers battus.


Le Déchronologue - Stéphane Beauverger


"Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps…"

"Je suis le capitaine Henri Villon et je mourrai bientôt". Ainsi commence ce récit extrait du journal de bord du Capitaine Villon et de son navire le Déchronologue. Bienvenue dans les Caraïbes du XVIIème siècle, où la piraterie fait rage et le rhum coule à flots. Ce récit à la particularité d'être linéaire mais complètement déconstruit à l'image du voyage dans le temps. On ne suit pas l'épopée d'un navire voyageant dans le temps mais ici, c'est le lecteur qui voyage dans le temps en s'impliquant dans le point de vue du personnage dans l'époque visitée.
Ce livre est tout bonnement génial. Outre le fait que le sujet soit intéressant, il est écrit de façon désordonné qui nous donne une impressionne de feu d'artifice dans les chapitres mais au fur et à mesure le récit prend forme et se construit et le procédé est juste excellent avec en plus un background d'époque génial entre bataille navale, tranches de vies à quai entre deux voyages, ce livre vous transporte bien au-delà de ce que vous aviez prévu au départ.


Le travail du furet - Jean-Pierre Andrevon


"Dans un futur plus ou moins proche, dans la mégalopole parisienne, les décès de maladie n'existent plus donc pour éviter toute surpopulation, l'état a convenus de quotas et un certains nombre en sont tiré au sort pour être éliminé. Le gouvernement emploie donc des équipes de tueurs à gages: Les Furets. Le personnage principal et narrateur est un de ces Furets qui un jour, devient trop curieux."

Nous sommes dans un style SF assez sombre avec la reprise du thème polar noir en l'incarnation du personnage principal qui correspond facilement à l'archétype du privé à qui il va arriver des problèmes. Sauf qu'ici, pas de femme fatale, les problèmes, il les cherche tous seuls.
Il n'y a pas de précision sur l'époque, on sait juste que nous sommes dans le futur. Un futur non pas dystopique mais presque, le gouvernement peut vous tirer au sort et vous tuer donc bon, c'est pas ce que je vais appeler utopique... toujours est-il que ce livre est vraiment chouette et fais parti d'une SF d'anticipation qui fait peur. Régalez-vous avec ce petit polar SF.



la horde du contrevent - Alain Damasio


Je ne présente pas ce bijou qui vous a été présenté par le Cel, juste un ressenti sur cette expérience.
Je ne dirai pas grand chose sur cette oeuvre unique (certes toute oeuvre est unique mais celle-ci est vraiment originale!) car mettre mes mots sur ce roman, cette poésie, ce mystère, cette aventure, cette déchirure tout au long du roman ne servirait pas à grand chose. La Horde Du Contrevent se lit, La Horde Du Contrevent se vit.


Voici donc un première présentation de 4 romans français de Science-Fiction & Fantasy Française. Dans tous ce qui a été présenté, que du bon, rien à jeter. Plongez au coeur d'univers que vous ne connaissez pas. Profitez du voyage et à bientôt pour d'autre romans de S3F et non je n'ai pas parlé de la reproduction des tigres de Birmanie malgré le fait que cette espèce soit menacée.

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Juin - 18:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Mar 25 Juin - 22:04 (2013)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

Bon je me suis procuré "Janua vera" de Jaworski tout à l'heure.
Je verrais à le commenter quand je l'aurais lu (et j'ai trop de livres entamés en ce moment: 7 uniquement sur mon bureau en ce moment >_<).
Sinon le topic est une bonne idée, et peut amener à parler de la SF et du fantaisy française en général, parce que les auteurs que j'ai lu sont quand même principalement anglo saxons.
Je pourrais vous parler de Bernard Werber dont je connais très bien les oeuvres, mais en passant à la fnac tout à l'heure je suis retombé sur un auteur dont l'oeuvre m'a en même temps marqué et en même temps je l'avais oublié jusqu'à aujourd'hui!

Le truc un peu rageant, c'est que je n'ai plus l'ouvrage, mais surtout que j'ai eu beau écumé internet, les informations dénichées sont difficiles à uniformiser.

Les chroniques des crépusculaires - Mathieu Gaborit


« Tu continues seul, Agone.
Le Souffre-jour est au bout.
Tu y seras en moins de deux heures.
Nous attendrons ici». Quatrième de couverture.


Vous serez surpris de savoir que cet ouvrage a été édité sous des noms différents, ainsi on a en plus du titre annoncé:

-Souffre-jour
-Les danseurs de Lorgol
-Agone
-Les Royaumes Crépusculaires
-...

Du coup, j'ai eu un peu de mal à saisir de quoi je parle. J'ai l'impression, un peu comme à la lecture du livre que plus on cherche à aller loin dedans, moins on y trouve pieds!

C'est un ami qui m'a prêté cet ouvrage voilà deux ans, et qui m'a dit en me le remettant que c'était un très bon écrivain de fantaisy française. Et à ce que j'en ai lu, je ne peux qu'être d'accord. C'est amusant, je me souviens très bien de ce volume aux pages jaunies, j'adore les livres aux pages jaunies par le temps ♥, et en même temps il suffira que je l'oublie quelques jours pour qu'il disparaisse de ma mémoire. J'ai vraiment le sentiment qu'il se niche dans le crépuscule de mon esprit.

Cet ouvrage que sont les chroniques crépusculaires (oui c'est aussi un des noms) est en fait un recueil de trois nouvelles qui se déroulent dans le même univers, mais qui sont complètement indépendantes l'une de l'autre.

Trois textes, trois héros, trois lieux qui sont tous indépendants les uns des autres finalement, mais qui ont pourtant en point commun la même noirceur. Car oui, ce recueil m'évoque plus la dark fantaisy qu'autre chose, mais sur le site Elbakin , il est dit que ça flirt avec la dark sans y entrer vraiment... c'est donc au lecteur d'en juger je suppose.

Bref, le premier texte du livre raconte l'histoire l'histoire d'un jeune garçon, Agone que son père, un certain baron, décide d'envoyer dans une obscure académie de magie, le faisant ainsi renoncer à ses rêves de guerriers. Tout ceci pourrait prendre un côté Harry Potter, mais l'ambiance est très perturbante, entre lumière et obscurité. D'ailleurs, cette étrange académie a pour nom: Souffre-jour.
Ce qui est le plus dérangeant dans cette nouvelle, c'est que l'histoire s'arrête brusquement à un moment on l'on voudrait en savoir plus. Il y a une rupture nette qui fait que le lien entre le réel(le livre) et l'imaginaire (la suite que l'on imagine) se perpétue, de manière insidieuse.

Le second texte, j'en garde un souvenir beaucoup plus ténu. Pourtant je me rappelle bien avoir longtemps cherché à comprendre si c'était oui ou non la suite du premier texte. Vu que tout se passe dans le même monde, je suis resté à la recherche d'indices, mais rien...

Le troisième texte est assez surprenante en soit. Ca se passe dans une cité souterraine où se cotoient des créatures de toutes sortes. Alors que l'on pourrait tomber dans du vu et du revu, le côté novateur, c'est que ça prend le style d'un polar.

Je vais pas m'étendre beaucoup plus sur cet oeuvre et cet auteur que je connais très peu. Tout d'abord parce que ma mémoire me fait défaut, mais surtout parce que trouver des informations sur cet auteur et son ouvrage est assez compliqué.
J'ai trouvé beaucoup d'informations contradictoires sur internet. Mais de ce que j'en ai compris, l'univers créé à l'occasion de ces textes a donné naissance à un jeu de rôle (à moins que ça soit l'inverse sur certains sites).

Si quelqu'un a des informations a m'apporté sur l'auteur, je serais curieux d'en apprendre plus!

_________________
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Jeu 3 Oct - 21:27 (2013)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

Pour dire à Argo' que j'ai acheté « Gagner la guerre » de Jarowski, et que si je ne l'ai as encore commencé (d'autres livres sur la file d'attente), je suis ravi de m'être offert un tout nouveau parpaing pour monter un mur (et encore j'ai investi sur la version des éditions Folio SF, l'autre édition avait l'air super sympa, mais pas dans mon budget =/).

Bref, je suis là pour vous parler d'un livre que j'ai lu récemment et qui m'a envoûté :





Malhorne est une tétralogie mélangeant Science Fiction et Histoire. Je n'ai lu aujourd'hui que le premier tome : « Le trait d'union entre les mondes ». Mots après mots, phrases après phrases, pages après pages (bon je m'arrête là) j'ai eu l'impression d'être aspiré dans le bouquin. Vous savez, quand le texte entre écho avec le lecteur.

Description :

Franklin Adamov est un prof universitaire d’ethnologie. Lors d'un voyage d'études au cœur de l'Amazonie il découvre auprès d'une population indigène une statue représentant un homme de type européen. En datant la statue il découvre que celle-ci date d'il y a 500 ans : chose impossible, les européens n'atteignirent cette région que 100 ans plus tard. Sur l'épée de la sculpture un mot est gravé : « Malhorne »

Quelques mois plus tard, il se fait aborder par des hommes appartenant à une fondation (Prométhée) d'un milliardaire américain spécialisée dans l’ésotérisme. Ces hommes lui apprennent que sa statue a une sœur jumelle perdue sur une île du pacifique.

Une quête alors se lance qui amène Adamov et différents collaborateurs à découvrir 5 autres statues réparties à travers le monde. Mais aussi la curieuse rencontre d'un homme : Julian Stark. Cet homme pour le moins étrange a choisi de passer les 10 dernières années de sa vie en tant que patient dans un hôpital psychiatrique. Cet homme connaît l'existence des 7 statues. Plus encore, le mot « Malhorne » ne lui est pas étranger.

Qui est donc ce Julian Stark ? Le dépositaire d'une tradition ancestrale ? Un illuminé de plus ? Ou beaucoup plus que cela ?

Parallèlement à cette quête, on suit les aventures d'une dizaine de personnes à travers l'Histoire. Ces hommes vivent en des époques différentes, dans des lieux différents. Nous avons quelques français, des amérindiens, des américains, un africain, un japonais … une palette d'hommes qui partagent une connaissance : ce qu'est « Mahorne ».

« Malhorne » est un livre où la quête de l'immortalité est profondément abordée, mais également le rapport la mort et aux questions que tout humain se pose en fonction de son lieu d'origine. Un japonais ne pensera pas comme un européen qui ne pensera pas comme un amérindien. L'origine social intervient aussi, et au final notre construction personnelle est profondément marquée par la culture dans laquelle on évolue.

Pour en savoir plus, demandez moi, ou mieux lisez le livre.

Le truc amusant qui m'a fait choisir ce livre plutôt qu'un autre c'est son titre : « Malhorne ». Le Malhorne est une espèce d'arbre en Terre du Milieu (Tolkien), et bien que le mot n'ait aucun rapport avec ce fameux arbre il y a une référence qui y est faîte dans le livre !
Bon j'ai adoré ce livre, et il va falloir que je fasse une excursion dans une fnac mieux pourvues que celles proches de chez moi pour me procurer la suite. J'ai l'impression d'être rongé de l'intérieur de ne pas en savoir plus !

_________________
Revenir en haut
Argo'
Le chat noir


Inscrit le: 14 Mai 2013
Messages: 421
Localisation: Quelque part entre les ombres.
Pièce(s): 79
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 18:09 (2013)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

celeglin a écrit:
Pour dire à Argo' que j'ai acheté « Gagner la guerre » de Jarowski, et que si je ne l'ai as encore commencé (d'autres livres sur la file d'attente), je suis ravi de m'être offert un tout nouveau parpaing pour monter un mur (et encore j'ai investi sur la version des éditions Folio SF, l'autre édition avait l'air super sympa, mais pas dans mon budget =/).


Un nouveau pavé, qui est de surcroit excellent! J'ai hate de que tu le lises (d'ailleurs faudra que je fasse la review bientôt de ce livre)



Pour Malhorne, tu m'as donné l'eau à la bouche, je vais surement aller voir ce qu'il en est dans la semaine!
Merci bien mon brave.

Et à bientôt pour la review de "Gagner la guerre" de Jaworski.
_________________
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Jeu 9 Jan - 05:38 (2014)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant



A la demande expresse d'Argo', je vais parler d' "aucun souvenir assez solide" d'Alain Damasio.
Sorti en 2012, c'est un recueil de dix nouvelles. Dix nouvelles dans lesquelles on apprend à chaque fois à s'approprier un univers.
Lire du Damasio c'est accepter de s'ouvrir à un monde vaste dans lequel il n'y a pas de plafond de verre au dessus de nos âmes de lecteurs. C'est accepter qu'on puisse tomber dans le ciel. Dans "Aucun souvenir assez solide", à chaque nouvelle on plonge sans avoir pris sa respiration dans les flux du récit. Emporté loin d'un espace clos.

Dix nouvelles, chacune portant un style particulier, propre à Damasio.
On retrouve de la dystopie comme il sait bien la faire. Dessinant des avenirs où l'individualisme a pris le pas sur le collectif. Des avenirs où l'Homme ne s'appartient plus. Et son individualisme n'est plus que la forme du produit du produit qu'il est devenu.
On y découvre aussi des univers où on redécouvre le fantastique. Ce sont probablement ceux là qui m'ont le plus marqué. Non pas de pas savoir si ce qu'il raconte est plausible ou non mais bien parce qu'il m'a entraîné sur les terres d'au delà de celles que je puisse imaginer.
Il y a aussi des contes où l'on retrouve le Damasio de la Horde virevoltant avec les mots. Spontané et surprenant. Il nous fait redécouvrir la langue française et ses mots.

De ce que je retiens du livre ?
Rien du tout.
Aucun souvenir n'est assez solide.
Du vécu il ne reste déjà presque plus rien.
Seulement des mots ... qui s'effacent déjà.
_________________
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 9 Jan - 10:59 (2014)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

cel a écrit:
De ce que je retiens du livre ?
Rien du tout.
Aucun souvenir n'est assez solide.

Doit-on comprendre que c'est génial ou que c'est naze ?

(nan, paske c'est bien bô de faire des reviews pouétiques, mais si on comprend pô)
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Jeu 9 Jan - 11:32 (2014)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

En gros y a des nouvelles qui sont vraiment bien faites. Par contre d'autres 'm'ont paru beaucoup plus difficiles d'accès. Pas tant sur le fond que sur la forme.
Damasio reprend les concepts qu'il a mis en place dans la horde en l'étoffant et en l'incorporant dans un monde imaginaire. Si dans la Horde c'est quelque chose qui se construit sur un livre et qu'on a le temps de le dompter, ici dans un recueil de nouvelles c'est trop courts, trop condensé. Et je me suis par moment perdu.

Les nouvelles qui m'ont le plus marquées dans ce recueil ont un style plus classique, mais qui sont du coup plus facile à comprendre.
Ce recueil c'est plus un exercices de styles, et ça m'en a laissé une drôle d'impression, comme si on avait voulu trop en faire et que le rendu global en devient d'autant plus flou.
_________________
Revenir en haut
celeglin
Darth


Inscrit le: 27 Jan 2013
Messages: 859
Localisation: Dans la douche
Pièce(s): 61
Pièce(s) rouge: 2

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 15:04 (2014)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

Et bien voilà, la semaine passée j'ai terminé le "Déchronologue" de Beauverger que nous avait vanté Argo' !
Le livre est vraiment bien écrit et je me suis laissé happé dans l'histoire.
Bon le truc qui m'a un peu perturbé au début c'est le fait que tous les chapitres sont dans le désordre. Du coup passer d'un moment à un autre puis revenir dans le passé avant d'aller dans une troisième ou une quatrième époque c'est déroutant. Heureusement, je m'en suis aperçut à la mi-livre, il y a le numéro des chapitres qui aide à situer à quel moment chronologique l'histoire se passe par rapport aux autres chapitres.
Je me demande d'ailleurs si certains ont déjà essayé de lire le livre en suivant le numéro chronologique des chapitres (et pas comme l'auteur nous le propose dans le livre).

L'histoire est captivante sinon, et sauter d'une époque à une autre est assez géniale puisque petit à petit on a l'impression de monter un puzzle. Les pièces s'imbriquent et on comprend mieux les choses.
La seule critique négative que je ferais du livre, c'est la fin (les 5 ou 6 derniers chapitres dans le sens du livre). Tout se précipite. Et combien même on a les réponses à nos interrogations, je ne peux m'empêcher d'avoir l'impression que tout s'enchaîne trop vite.

On redécouvre la cité et le Yucatan entrain de subir une tempête temporelle. On fait la découverte de Sévère et de Simon très rapidement, et du coup on s'attache jamais vraiment à ces personnages qui restaient mystérieux dans les chapitres précédents. Idem, on apprend ni leurs origines, ni leurs objectifs. En soit pourquoi pas, ça laisse un côté mystérieux à l'oeuvre, mais je trouve ça frustrant de ne pas avoir plus de matière à spéculer sur leurs objectifs. Et la bataille finale et ce qui se passe avant c'est expédié en quelques pages. Un peu trop abrupte comme fin.
Idem pas trop fan de l'épilogue avec le Comodore ...


Mais malgré un fin qui laisse ... sur sa faim, c'est vraiment un super livre où on se sent envahit par cette atmosphère piratesque. J'aurais presque envie qu'il écrive un livre uniquement sur les pirates et en réduisant le côté fantastique du livre !
Merci Argo' pour cette découverte !
_________________
Revenir en haut
Kharma
Kharma


Inscrit le: 01 Jan 2014
Messages: 291
Localisation: Nulle part ailleurs
Team: Rocket
Pièce(s): 8
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 14:09 (2014)    Sujet du message: La France aux français Répondre en citant

A mon tour de finir le Déchnologue !

Comme prévu, un bordel parfaitement maitrisé au niveau de la mise en chapitre. Dommage que l'auteur n'ai pas fait comme pour La Horde, un petit marque page indicatif cependant car devoir chaque fois repasser à la table des matières est un peu saoulant mais bon.
On sent clairement le gros travail sur le contexte de la piraterie et l'immersion est immédiate. Tout les personnages participent à cette ambiance globale sauf peut-être Villon justement. J'ai eu du mal à le cerneau tout du long des 500 pages, tantôt fleur bleue avec sa douce, tantôt qui veut se faire passer pour un gros dur. Il avait un peu le rôle ingrat à mon goût et paraît assez transparent (ce qui est pas plus mal car du coup le lecteur se retrouve vraiment acteur, en plus du fait de pouvoir choisir de lire les chapitres dans l'ordre qu'il veut).

Concernant l'aspect SF même si cela permet de très bon morceaux d'actions ou de suspens, on reste effectivement sur sa fin à la faim (ou l'inverse je sais plus). J'ai un peu eu la sensation de ne rien comprendre parce que les chapitres étaient dans le désordre et que mes lectures étaient trop espacés mais avec du recul je sens aussi que tout n'est clairement pas dit peut être dans une volonté de garder le mystère parce que c'est cool.
Du coup ça reste quand même plus un bouquin de pirate que de SF, le manque d'infos appelle limite à une suite/prequel/spin off pourvu que les expérimentations autour du chapitrage continue car le développement des personnages et de l'intrigue en ressort grandi.

Prochaine escale, L'invention de Morel !
_________________

Tôt ou tard, tomate.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:09 (2017)    Sujet du message: La France aux français

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation