top

[Fanfic] L'adversaire ultime

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GBF Index du Forum -> La Cave -> La Galerie d'art -> Le Pupitre
Auteur Message
Porito



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 19
Localisation: Penché sur ton cadavre, écrivant ceci avec ton sang en guise d'encre...
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 16 Juil - 00:06 (2013)    Sujet du message: [Fanfic] L'adversaire ultime Répondre en citant

Oui, sur un autre de mes célèbres coups de tête, j'ai décidé de publier à nouveau ma fiction la plus longue à ce jour. Basée sur le futur de One Piece, un futur bien sombre, elle relate les aventures d'un équipage que j'ai appris à aimer tout comme j'aime tout mes personnages, du plus méchant au moins démoniaque. Mais attention, c'est un projet bien différent, puisque je réécris totalement les chapitres de l'Adversaire Ultime depuis le début. Parce que oui, je l'avoue, les premiers chapitres, et même ceux qui arrivent plus tard, sont bourrés de fautes, d'erreurs et de passages très brouillons. Cela me fera un nouveau passe-temps pour les jours où je m'ennuis: réécrire (bien que le je le fasse déjà pour une autre fiction).

Ne me jetez pas de pierre, je sais que j'ai des tas de projets en cours, mais bon... It's me.


Chapitre 1: Un vrai pirate


Le chaos. C'était ce qui définissait le mieux le monde depuis la mort du troisième seigneur des pirates, Full D. Moon. Ce dernier avait combattu une ultime fois son ennemi juré, l'amiral en chef Night, au bastion de Fireblood. De force égale, l'élite de la Marine et l'équipage du Seigneur des pirates s'entre-tuèrent confusément et ce fut un véritable massacre. Full D. Moon fut définitivement vaincu, mais cela ne stoppa pas la piraterie. Au contraire, comme Gol D. Roger et Monkey D. Luffy avant lui, sa mort provoqua le départ de milliers de pirates vers la mer. La Marine tenta bien sûr de rétablir l'ordre, mais rien ne put arrêter cette nouvelle ère de piraterie. Les pirates étaient de nouveau les maîtres des océans, malgré la farouche opposition du Gouvernement Mondial qui lança dans la bataille ses nouveaux robots de combat: les Novas. Cette mesure ne fit que rajouter au chaos qui s'étendit au monde entier. Grandline et les quatre mers connurent des jours de terreur sous la poigne de fer du Gouvernement, qui sous prétexte de rajouter de l'ordre, instaura un régime politique basé sur une solide dictature. Quiconque était suspecté de piraterie, ou parlait de près ou de loin avec des pirates, était exécuté. C'est en ces heures bien sombres qu'une discussion débuta sur une petite île d'East Blue dans un bar miteux....

Un vieil homme, habillé de façon élégante et portant un monocle, buvait tranquillement son thé tout en observant celui qui lui faisait face. Celui-ci ne montrait pas son visage, caché derrière un masque blanc grimaçant. Seul ses mains ridées et ses longs cheveux blancs trahissaient son âge avancé. Les deux individus restèrent silencieux, jusqu'à ce que l'homme masqué prenne la parole.

-"Tu es vraiment sûr de ce que tu avance? J'ai vu et entendu beaucoup de choses incroyables mais jamais je n'aurais cru que..."

-"Que tu me crois ou non n'a pas d'importance. Je veux juste que tu me promettes de lui apporter tout ton soutien, toute ton aide."

-"En admettant qu'il existe. Bon sang, tu connaissais Adrien toi aussi! Lui, avoir un gosse? Ça c'est la meilleure! Tu pense que je vais avaler ces fadaises?"

L'autre ne répondit pas à la question presque criée par l'homme masqué. Il désigna sans un mot avec son pouce le barman qui les écoutaient depuis le début. Se grattant l’arrière du crâne, le tenancier s'excusa et termina d'essuyer ses verres avant de sortir de la pièce, fermant la porte derrière lui. Les deux hommes se retrouvèrent seul.

-"J'ai été aussi surpris que toi en l'apprenant, Bryan. Mais aussi improbable que cela puisse paraître, le fils d'Adrien existe et a sûrement déjà pris la mer. Il vogue en ce moment même sur les traces de son père. Considérant cela, j'ai une demande à te faire. Si j'avais encore du temps devant moi, je m'en serais chargé moi-même, mais la maladie progresse. J'ai besoin de toi, mon ami."

-"Tu ne vas quand même pas me demander de... Oh non, non. Surtout pas ça. Je le détestais, et je le déteste toujours."

-"Difficile de ne pas détester quelqu'un comme lui. Mais malgré cela, je te l'implore: veilleras-tu sur lui, lorsque le moment sera venu?"

Bryan fit mine de réfléchir. Il hésitait, visiblement. Le vieil homme au monocle termina son thé, puis reposa la tasse sur la table. Ce bruit, bien que très léger, fit réagir Bryan. Il agita vivement ses mains ridés, puis se jeta à l'eau:

-"Je te le jure, sur le bois de notre ancien bateau, le Rainbow. Mais ce n'est pas pour cette ordure d'Adrien que je le fait, c'est bien pour toi."

-"Tu as fait le bon choix mon ami, j'en suis certain..."

-"Où se trouve ce jeune homme à présent?"

-"Il n'a pas encore quitté East Blue, mais tu le retrouvera sûrement sur la route de tous les périls. Ne sois pas trop pressé de le rencontrer... Cela m'étonnerait qu'il ne soit pas comme son père, généreux et sympathique à l'extrême!!"

Île Kirigi, dans un petit village


-"Eh, crevure, dépêche-toi d'amener ma bière. J'ai soif!"

La serveuse, fébrile, se dépêcha aussitôt, une chope entre les mains. Elle la posa devant le client irrespectueux qui ne lâcha pas un seul remerciement et la vida d'un trait.

-"Une autre, et plus vite que ça."

La pauvre femme, incapable de faire autre chose qu'obéir, se précipita vers les cuisines. Satisfait, Yaune posa ses pieds chaussés d'épaisses bottes noires sur la table. C'était un jeune homme plutôt grand, au teint olivâtre et aux cheveux noir de jais coiffés en bataille. Il n'inspirait pas confiance, avec son regard d'un rouge profond, peu commun. Les autres clients de la taverne ne lui prêtait aucune attention, étant tous habitués aux étrangers depuis le départ de la grande vague de piraterie provoquée par la mort du troisième Seigneur des pirates. Yaune attendait toujours sa bière quant un homme de haute stature entra dans le bar, portant à la ceinture une imposante épée. L'individu cherchait visiblement quelqu'un, car il examinait chaque personne présente. Au bout de quelques minutes, il prit la parole.

-"Mesdames et messieurs, je suis membre de l'équipage des Red Snakes. Ce matin, une fillette a osé cracher sur mon capitaine, et j'ai été chargé de la pourchasser. Elle est toute petite, avec des couettes roses. Alors, où est-elle?"

Personne ne lui répondit, mais la vue du tatouage du serpent rouge s'étirant sur son bras terrifiait la majeure partie des clients. Les Red Snakes étaient les plus terribles forbans d'East Blue, aussi redoutables que redoutés. On racontait que leur capitaine venait de Grandline, et qu'aucun marine n'était jamais parvenu à le vaincre. Le pirate eut un soupir, puis dégaina son énorme lame en la pointant vers la serveuse.

-"Toi! Où est la gamine?"

La serveuse, morte de peur, renversa le plateau qu'elle tenait, et avec, la bière de Yaune. Le pirate, voyant qu'elle ne répondait pas, grinça des dents. Il était convaincu que la gamine était ici, donc l'assistance devait la cacher. Il ne lui restait plus qu'à faire un exemple, pour les forcer à livrer sa proie. Son épée se leva, prête à s'abattre sur la serveuse. Il n'acheva pas son geste. Un pied chaussé d'une botte noire s'écrasa sur son visage, l'envoyant valser contre le mur en lui faisant perdre son impressionnante lame. Le choc fut violent. Le pirate se releva avec difficulté.

-"Qui a fait ça??? Qui??? Je vais..." tonna-t-il.

Yaune bondit. Un deuxième coup de pied heurta le crâne de l'homme, le fissurant probablement, puis un troisième défonça sa poitrine. Le pirate s'effondra, et cette fois ne se releva pas, une mare de sang se formant autour de sa tête. Il avait été tué sans vraiment savoir ce qui lui arrivait. Yaune cracha sur son corps, les yeux brûlant de haine.

-"Tu as délibérément fait renverser ma bière... Pauvre tâche. Tu n'as rien d'un pirate, enflure."

Et il retourna s'asseoir négligemment, tandis qu'autour de lui le silence laissa place aux murmures. Les rumeurs commençaient à circuler. La serveuse, confuse, mit un long moment à se remettre, puis retourna aussitôt préparer une autre bière pour son client peu commode. Yaune soupira. Il n'aimait pas les faibles et les idiots. Soudain, il sentit qu'on le tirait par la manche. C'était une gamine. Celle que les Red Snakes recherchaient. Elle était dans un sale état, couverte de bleus, avec de nombreuses égratignures.

-"Monsieur! Vous êtes fort, aidez-moi! Mon papa a été emmené par des pirates!!"

Yaune ne réagit pas. Il détourna simplement les yeux, ignorant la fillette qui continuait de le supplier d'une petite voix triste. La gamine en eut bientôt les larmes aux yeux, et détala en pleurant, passant devant deux gaillards qui essayaient de transporter le cadavre dans un lieu plus discret. Un léger sourire apparut sur le visage de Yaune. Il détestait par-dessus tout les pleurnichardes.

Plus tard, la gamine finit par trouver un soldat de la Marine qui accepta de l'aider. Kirigi était une île peu surveillée, propice à servir de repère aux bandits, mais la Marine envoyait parfois quelques éléments patrouiller dans ses villages. Le marine et la fillette se dirigèrent donc vers l'endroit où les pirates avaient élu domicile, un vieil entrepôt désaffecté à l'aspect sinistre. Le marine entra d'abord, intimant à la gamine de rester dehors, son fusil serré contre la poitrine. Il espérait bien une promotion en réussissant à attraper toute une bande! Faisant quelques pas dans l'entrepôt qui semblait totalement vide, il se dit que peut-être que les pirates s'étaient enfuis. Un ricanement retentit alors. Faisant volte-face, le marine ne vit pourtant personne.

-"Qui va là???" cria-t-il, son courage fondant comme neige au soleil.

-"Ta mort..." répondit une voix grave, très proche.

Un sabre s'enfonça brusquement dans le dos du marine. Le hurlement se répercuta en-dehors de l'entrepôt, faisant fuir la fillette qui attendait son héros. La gamine courut à toute vitesse, terrifiée, mais se heurta bientôt à quelqu'un. La collision la projeta violemment au sol. Celui avec qui elle était entrée en contact était ni plus ni moins que Yaune. Le jeune homme n'eut pas un regard pour la fillette, continuant sa route jusqu’à l'entrepôt. Il y pénétra sans l'ombre d'une hésitation, et découvrit bien vite le corps du marine, déchiqueté.

-"Une autre proie, Capitaine!"

-"Éliminez-le, lui aussi."

-"Essayez toujours..." fit Yaune.

Il n'était même pas effrayé. Sa main glissa jusqu’à sa ceinture, empoignant le pistolet à silex qui se trouvait là. Un bruit infime le prévint d'une attaque imminente. Rapidement, il s'esquiva. Une lame frappa à l'endroit où il se trouvait précédemment. Le pirate qui avait tenté d'assassiner Yaune eut un air totalement ahuri. Un coup de talon s'abattit sur sa nuque, le touchant mortellement. A peine s'était-il effondré au sol que deux autres pirates apparurent. Le jeune homme se retourna et dégaina son pistolet d'un mouvement fluide. Deux tirs précis suffirent pour leurs ôter la vie.

-"Ça suffit!!! Tout le monde sur lui!!!" ordonna la voix grave.

Cela déclencha un concert de cris de joie, et une vingtaine de pirates dégringolèrent du toit où ils s'étaient caché. Yaune eut un sourire, puis fit feu avec son pistolet plusieurs fois. A chaque tir, il atteignait sa cible avec une précision mortelle. Voyant qu'ils étaient trop proches, il finit par ranger son arme, et évita plusieurs coups d'épées avant de riposter avec une violence inouïe, faisant voltiger ses pieds. Les rangs des assaillants se clairsemèrent. Terrifiés par ses yeux rouges, et par la facilité avec laquelle il brisait crânes, nuques et poitrines, les pirates n'arrivaient pas à engloutir Yaune sous le nombre.

-"On va en finir! Danse Sanglante!!" lança-t-il.

Et aussitôt, il posa ses mains au sol et fit tournoyer ses jambes en donnant des dizaines de coups à ses adversaires. Ils finirent tous par tomber, terrassés. Les plus chanceux se tordaient de douleurs, les os brisés, tandis que le reste ne remuait plus. Yaune, encore en pleine forme, prit le temps de nettoyer ses bottes sur la veste d'une victime, puis scruta les hauteurs.

-"Je sais que tu es là... Amène-toi!"

Aucune réponse ne jaillit de la pénombre. Puis, une forme sombre tomba du toit et atterrit dans un nuage de poussière sur le sol de l'entrepôt. C'était un homme grand et mince, habillé d'un long manteau de cuir noir. Une natte de cheveux rouges descendait jusque dans le bas de son dos. Sur son front, un serpent rouge était tatoué, décrivant un cercle pour gober sa propre queue. Il semblait plus étonné qu'en colère. Ses yeux réfléchis allaient de Yaune à son équipage décimé en un instant.

-"Qu’est-ce que tu me veux? Tu es venu venger tous les misérables que j'ai tué, c'est ça?"

-"Non. Tu me prends pour qui? Pour une de ces enflures de la Marine? Je suis juste venu... te demander de rejoindre mon équipage."

Un gros silence s'installa, pendant lequel l'homme se demanda si il s'agissait ou non d'une plaisanterie. Enfin, il éclata d'un rire grave qui résonna dans l'entrepôt. Yaune, très calme, se contenta d'attendre qu'il ait terminé. Le capitaine des Red Snakes avança d'un pas, frappant ses poings l'un contre l'autre. Le bruit métallique que cela produisit indiqua à Yaune que ses gantelets étaient renforcés d'acier.

-"Moi, être sous tes ordres? Tu crois que Slint, le Serpent Écarlate, va t'obéir? Tu prend tes rêves pour des réalités, petit. Tu tues mes hommes, et ensuite tu me demande de rejoindre ton équipage? Je n'ai jamais vu une telle arrogance auparavant."

-"Et si je te bats?"

-"Tu ne me vaincra jamais. J'ai connu pire que toi! Mais si l'impossible se réalise, alors j'accepterais de plier l'échine devant toi. Quel est ton nom, gamin?"

-"Yaune. Celui qui va te battre!!!"

Les deux pirates se jaugèrent un instant, puis foncèrent l'un vers l'autre. Slint ouvrit le bal et envoya un coup à Yaune qui esquiva, se baissant rapidement. Il tournoya, donnant un coup de talon à Slint, et ce dernier le para avec ses gantelets. La force de Yaune fit chanceler le pirate, mais il tint bon et cogna le ventre de son adversaire qui grimaça, durement touché. Ils se séparèrent, avant de rentrer à nouveau en contact. Yaune bondit, envoyant une dizaine de coups de pieds sur Slint. Il réussit à en parer la plupart, mais trois lui heurtèrent le corps à divers endroits. Le Serpent écarlate fut projeté en arrière, crachant un peu de sang sous la brutalité de l'assaut.

-"C'est pas mal, vraiment, tu m'impressionne." commenta Slint, essuyant quelques gouttes rouges sur son menton.

Yaune ne daigna pas répondre. Sa jambe voltigea, vive comme l'éclair. Slint ne put que parer avec difficulté, sans aucune possibilité de riposte. Les deux combattants se valaient plus ou moins en terme de force, mais le jeune homme était plus rapide et plus agile. Le Serpent écarlate était dépassé. Au bout de quelques minutes, il était à terre, le souffle court. Yaune, toujours debout mais en sueurs, le gratifia d'un sourire effronté.

-"Alors, tu t'avoue vaincu?"

-"Désolé, mais pas encore..."

Slint se releva malgré son corps fourbu, puis commença à se métamorphoser. Des écailles rouges apparurent progressivement sur son corps, et ses jambes se fondirent en une longue queue. Son visage s'allongea, ses yeux devinrent ceux d'un reptile de mauvaise humeur. Il tripla même de volume, et bientôt, Yaune eut en face de lui un hybride mi-homme mi-serpent. Il ne fit que ricaner, plutôt satisfait.

-"Un fruit du démon. Intéressant! Mais ce n'est pas suffisant."

Slint siffla, faisant darder sa langue fourchue, et plongea sur lui, la gueule grande ouverte en découvrant ses redoutables crochets. Yaune ne bougea pas, immobile, puis asséna un grand coup de pied sous la mâchoire du serpent. Cela le repoussa, mais ne lui fit pas grand mal. La queue de Slint fendit l'air, pointue, en direction du jeune homme, prête à le transpercer. Yaune glissa au sol, exécutant une belle esquive, avant de se relever dans un même mouvement, décidé à en finir.

-"Danse Sanglante!"

-"Étreinte!"

Yaune posa ses mains sur le sol, s'élevant en un parfait poirier et s'apprêtant à tournoyer, mais il n'eut pas le temps de donner le moindre coup de pied car la queue de Slint le saisit et s'enroula autour de lui. Suffoquant, Yaune était incapable de bouger. Il était prit dans le piège du serpent. A tout moment, Slint pouvait décider d'en finir avec lui en lui croquant la tête. D'ailleurs, il eut un rire triomphal.

-"Alors, qui de nous deux est le plus fort?"

-"Moi."

Sans peur, Yaune appuya sur la gâchette du pistolet qu'il gardait à sa ceinture, sûr de pouvoir toucher la queue qui l'entourait. Slint hurla de douleur quand le tir perça ses écailles, lâchant son prisonnier qui retomba sur ses jambes, reprenant son souffle. Puis, il s'élança, n'hésitant pas devant la dangereuse créature. Prenant son élan, il sauta le plus haut possible.

-"Crochet du diable !"

Sa jambe prit un angle étrange, en forme de crochet, et il frappa. La puissance du coup donné en pleine poitrine par Yaune fit s'envoler littéralement Slint, qui s'écrasa contre un des murs de l'entrepôt, le défonçant dans un fracas épouvantable. Lorsque le nuage de fumée se dissipa, Slint avait repris sa forme humaine, complètement épuisé par ce combat. Yaune s'approcha de lui, en nage mais souriant. Il dominait complètement le Serpent écarlate, qui toussait encore un peu.

-"Alors?" fit-il, comme si ce qui venait de passer était tout à fait naturel.

-"...Tu m'as battu. Alors je suppose que... Je dois... peux-tu m'aider à me relever, mon capitaine?"

Yaune lui tendit la main, et Slint la saisit. Une fois debout, le Serpent écarlate épousseta son long manteau, couvert de poussières. Les deux hommes étaient désormais des alliés. Ils sortirent de l'entrepôt sans s'échanger un mot, gardant encore quelques séquelles de l'affrontement. La fillette, qui avait observé de loin, fut horrifiée en voyant que son sauveur ne tuait pas celui qui avait assassiné son père. Elle s'effondra en pleurant, désespérée et impuissante. Yaune quant à lui, était content. Il venait de trouver son premier membre d'équipage. Plus que cinq et il pourrait se lancer à l'assaut de ce qu'il convoitait le plus: la domination totale de Grandline.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Juil - 00:06 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    GBF Index du Forum -> La Cave -> La Galerie d'art -> Le Pupitre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation