top

Gravity
Aller à la page: 1, 2  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Salle Obscure
Auteur Message
Houblon Warrior Orange
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 533
Localisation: [Insérer Bon Mot]
Team: Pré-Scriptum
Pièce(s): 31
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 24 Oct - 15:21 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Pr-S: Gravity, ce film qui fait rêver la plupart des cinéphiles est sortis.
Pr-Pr-S: Forcement, je l'ai vu le soir même.
Pr-Pr-Pr-S: Je m'attendais à très peu (voulant pas trop en espérer) à part un bon film et un peu d'angoisse dans le vide.
Pr-Pr-Pr-Pr-S: Et j'ai adoré.




Gravity - Alfonso Cuaron


Alors que vaut ce film loué par les critiques, les réalisateurs, et le public ? Et bien beaucoup de chose... si on ne le voit pas pour ce qu'il n'est pas.
Gravity n'est complètement un film à proprement parlé. Ou plutôt si, mais un film qui axe bien plus ses effets sur le visuelles et sur le sonore, que sur l'histoire ou le développement de personnage. Si vous vous attendez à un énorme scénario, vous allez être déçu. Le scénario est très très simple, et se résume à la bande annonce: Sandra Bullock et George Clooney sont dans l'espace, en train de bidouiller de l’extérieur une station spatiale pendant que des débris foncent vers eux à toute vitesse. Les débris vont détruire la station où ils étaient, les laissant seul dans l'espace. Le but sera donc de redescendre sur terre.
C'est simple, à la limite du jeux vidéo (aller d'un point A à un point B, puis à un point C , etc...) mais à coté on a suffisamment pour apprécier le film. Au final, il y aura assez peu de scène de dialogue, ou en tout cas de vrais scène de développement de personnage.
Mais là où le film est exceptionnelle, c'est sur l'immersion qu'il arrive à donner. On se croit vraiment dans l'espace tant tout ça sonne vrai et réaliste. C'est d'ailleurs par ce réalisme que certains pourront être déçu. Ce film n'est qu'une quête, rien de plus, rien de moins, mais les sensations qu'on a en le regardant sont vraiment fortes. Je me suis rarement autant "investis" dans un film. Les images de synthèses font ainsi vraiment très vrais, et c'est complètement comme ça que je "voyais" l'espace. L'impression d'apesanteur est particulièrement bien faite d'ailleurs. On voit vraiment les objets flottés que ce soit des gouttes d'eau, des germes de flammes, des petits détritus, ou des cordes. Cette sensation d'être dans l'espace se fait dès le premier quart d'heure, où on a un long plan-séquence présentant plus ou moins une scène de vie courante de ces astronautes, puis la bande annonce. La caméra virevolte de partout, tourne, montre chaque personnage dans leurs occupations sous tous les angles, on a ainsi la véritable sensation d'être avec eux en train de bouger autour. D'ailleurs la 3D aide beaucoup à ce réalisme, la profondeur est bien géré, les objets qui nous arrive dessus font très vrais (pour dire, à un moment, il y a une petite particule qui fonce vers la caméra, et j'ai cligné de l'oeil pour l'esquiver ^^), et les effets de petites particules ou débris qui partent n'importe ou rendent très bien. A part ça on a aussi une très grande identification au personnage de Sandra Bullock, déjà dès que l'accident de la BO arrivera, on se centrera pour à peu près tout le reste du film, que ce soit visuellement ou auditivement. Il y a régulièrement dans le film dans moments où on la film en très gros plan, voir qu'on s'infiltre à l’intérieur de son scaphandre. Il y a aussi plusieurs plans subjectif qui sont vraiment très réussis et ne déteigne pas du tout du reste.
Auditivement maintenant. Déjà la musique est vraiment un gros atout du film, du début à la fin elle arrivera à renforcer les sensations que le film veut véhiculer, que ce soit un moment calme et serein, ou un moment angoissant et dangereux. Mais là où le film est particulièrement bon, c'est pour sa gestion du silence. Comme vous le savez, dans l'espace il n'y a pas de son, et donc les explosions ne font aucun bruit. Ce silence là donne une tension énorme à certaine scène ou alors permet de contraster avec d'autre moment. Le point d'écoute sera très vite fixé sur Sandra Bullock, et on entendra beaucoup sa respiration, ou alors les chocs amoindris qu'elle perçoit à l’intérieur de sa combinaison comme si elle était sous l'eau. Le moment où la variation des sons est le plus évident se trouve dans les dernières scènes du film.
Mais alors, que donne le film dans l'ensemble? Eh bien, c'est un vrai chemin d'angoisse peuplé de moments très angoissant où les gestes doivent être fait au millimètre près si on ne veut pas être désaxé de sa trajectoire et partir dans le vide, et des moments plus calme et serein.
Le film est complètement dosé pour qu'on soit immergé dans l'espace, dans la peau de Sandra Bullock, et nous faire ressentir l'espace comme on ne l'aura jamais ressentis.
Sinon, le jeu d'acteur est très convaincant, même si Cate Blanchett reste la meilleur performance féminine que j'ai vu de l'année, la musique génial, et les mouvements de caméra excellent. L'image fourmille de détail et ça donne très envie de retourner le voir avec une télécommande pour faire des arrêts sur image et profiter de l'image entière.

J'aurais peut être 2 petit défaut à donner, le premier est l'apparition du titre qui a un son un peu trop fort. Certes ça nous prépare un peu à ce que sera le reste du film mais vu que ce n'est qu'une apparition de titre ça fait un peu too much. Et la métaphore "rebirth" à un moment qui m'a un peu fait lever les yeux au ciel.

En bref, une excellente expérience cinématographique très bien dosé que ce soit en temps (1h30 pile poil le bon temps), en sensations, et en son. Il est par contre possible que vous n'aimiez pas particulièrement ce film si vous vous attendez à une histoire sf avec des twist... C'est juste pas du tout ça. Si on prend ce film sous le spectre du scénario, c'est sur que c'est faiblard, mais j'ai préféré le voir comme un film d'immersion. Et en ça ce film est une réussite.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Oct - 15:21 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
M. Cravate



Inscrit le: 10 Avr 2013
Messages: 197
Team: Le Gang Des Cravates
Pièce(s): 17
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Jeu 24 Oct - 16:05 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Exactement, Gravity est une expérience cinématographique à vivre au moins une fois dans sa vie. C'est une prouesse technique de part sa réalisation, la 3D est particulièrement bien faite et l'immersion du spectateur n'en est que plus grande. En ce qui concerne le scénario, il est simple mais on ne s'en rend pas compte car on est totalement immergé dans le film. Les critiques négatives sur le film sont souvent celles de gens qui pensaient aller voir une oeuvre de science-fiction, ce qui n'est pas le cas. Ne vous y trompez pas, ce film est un drame qui s'apparente au film 127 heures : survie dans un milieu hostile, isolé du monde. Le film peut paraître un peu répétitif mais il est globalement bien géré sur la période de 1h30. Ce film est réellement à conseiller, même s'il se peut qu'il ne plaise pas entièrement à tout le monde (le public d'aujourd'hui est de plus en plus exigeant, que voulez-vous ? ^^).

Si vous souhaitez en savoir plus, voici une critique par NoPopCorn sans aucun spoilers.

https://www.youtube.com/watch?v=zqVXwP4Gy98
Revenir en haut
Nem'



Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 92
Localisation: Mothafucka
Team: NafNaf
Pièce(s): 1
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Ven 25 Oct - 22:38 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

C'est encore plus impressionnant quand on se rend compte que le film comporte des plans-séquences uniques dans l'histoire du cinéma, tant dans leure durée que dans leurs mouvements. La première scène, mais juste wow, c'est tellement fluide et tellement efficace.

Sinon, c'est juste magnifique.
La bande son est épique.
Les images sont grandioses.
L'ambiance est vraiment unique.

Ceci étant, j'suis convaincu que le film plaira pas à tout spectateur du à sa différence et à son statut assez unique. Ca reste un film grand public et pourtant, qui ne se perçois pas du même oeil pour un initié. Un peu comme du Tarantino, genre Kill Bill.

En tout cas je conseille !

Houblon Warrior a écrit:
Et la métaphore "rebirth" à un moment qui m'a un peu fait lever les yeux au ciel.


Aha, j'approuve ce point. Peut-être seul passage trop "facile" dans le message, surtout que l'image est vraiment hyper explicite.
Revenir en haut
mister K
Lord


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 808
Localisation: Devant le globe contenant les bouteilles de bourbon
Team: Club Ps
Pièce(s): 26
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 01:03 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Je rentre tout juste du cinéma.

Que c'était bien *_*

Les effets spéciaux sont incroyablement réalistes, la caméra et les différents points de vue possible sont employés à fort bon escient, le silence, les sons et la musique sont distillés de manière impeccable (je suis en train de me réécouter l'OST ^^), la 3D est au rendez-vous (quand on voit la vague de débris nous arriver frontalement dessus, on fait pas trop le malin, j'ai eu 1 ou 2 mouvements de recul xD), ça ne tombe pas dans la facilité (j'ai vraiment cru une paire de fois que Ryan Stone allait y passer !), nan franchement y a rien à redire pour moi, c'est pas un film, c'est une expérience, et une belle expérience.

Concernant le petit point souligné par Houblon et Nem, moi aussi ça m'a fait tilt mais j'ai trouvé que ça passait dans le sens où c'est cohérent avec le contexte (elle vient de passer tout près de l'asphyxie, faut bien récupérer physiquement et psychologiquement à un moment ^^), et l'effet d'apesanteur ajoute un petit truc à la scène. Puis bon au final même après ça elle passe pas direct en mode "je suis super confiante et je suis invincible maintenant", elle en chie vraiment pas mal par la suite xD m'enfin ça reste du chipotage :p

A voir (en 3D of course) !


Ps: George Clooney nous fait l'étalage de sa classe encore une fois
Pss: Mourir dans le vide? Rien à foutre, j'ai de la bonne country en fond sonore.
Psss: J'en profite pour lui faire coucou. Na zdrowie !

_________________


Animateur Radio GBF


Dernière édition par mister K le Sam 26 Oct - 10:48 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 10:31 (2013)    Sujet du message: Re: Gravity Répondre en citant

Houblon Warrior a écrit:
Et la métaphore "rebirth" à un moment qui m'a un peu fait lever les yeux au ciel.

La métaphore de la renaissance est omniprésente dans le film. La situation initiale de Ryan (un personnage "mort", qui n'a plus de "vie"), le vide spatial, le retour du Terre, le guide spirituel (Clooney qui donne corps à un personnage éminemment symbolique, tout en étant réaliste - les spationautes sont pour la plupart des personnes au mental très fort dans les situations les plus extrêmes et au contact humain très facile, occasionnant des passages particulièrement forts qui, réalisés par un teubé du scénario auraient été ultra-cheesy), l'affrontement du dragon, le renoncement, tout concourt pour cette métaphore qui s'explicite particulièrement à la fin du film mais qui n'en demeure pas moins ultra-cohérente. Rares sont les propositions de cinéma aussi radicales qui réussissent à être hautement symboliques. Pour moi, cette fin n'était pas tant un passage un peu trop gros qu'une consécration spirituelle gigantesque.

Alfonso Cuaron s'est dit qu'avoir un chef-d'oeuvre dans sa filmo n'était pas assez. Le bougre.



PS : avez-vous remarqué ? sur l'affiche portugaise postée par Houblon, nao est évoquée. Signe de la qualité ultime du film.
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
Phénix 'ODF' D
Chicken in Fire


Inscrit le: 19 Mar 2013
Messages: 619
Localisation: Dans le ciel, brûlant et brillant de milles feux
Team: Groupe des Voyageurs
Pièce(s): 16
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 11:37 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Bon. Ben je sais quel film aller voir pour mon travail scolaire.
_________________

Phénix 'ODF' Dragon, le Samouraï du Soleil Levant, vous souhaite le bonsoir !

Citation:
21:36:58<Phénix 'ODF' D> ouais sinon mis à part qu'il a du succès au lit, pourquoi l'écuyer de Tyrion? il est pas un peu maladroit?
21:36:59<Naorim> 21:34:56@Phénix 'ODF' D: tu es fidèle et tu veux faire le bien
Revenir en haut
vista snow
Parvenu 1er


Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 789
Localisation: ça change
Team: Pr-S
Pièce(s): 44
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 01:12 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Gravity c'est un mix de trois choses.

- Un documentaire: Qu'on se le dise, ce film, malgré son epicness (survivre dans l'espace bitch !) m'a pas mal fait penser à un documentaire. Ce film a un soucis de réalisme bienvenue je pense, d'habitude je trouve ca chiant mais, le contexte assez space (si l'on puis dire ^^) fait que ca passe crème. Du coup, le film ne fait pas dans le scénario poussé et autres rebondissements, mais, au lieu de ça, le film peut pousser l'immersion et on peut facilement se mettre à la place de l'héroine principale. De plus, la gestion de la musique (excellente) mais surtout du silence (j'ai jamais autant aimer ne pas écouter de musique !) allié à la façon de filmer très organique (comme si on était en apesanteur ... wait ^^) fait que on se sent dans l'espace (l'ambiance ciné pousse pas mal), on sent vraiment cette envie de transmettre au spectateur les sensations (et les vrais sensations) des personnages.
Le côté documentaire se ressent aussi dans les actions des personnages (je pense notamment à l'excellente scène d'intro du film) où, malgré Clooney qui fait le con, on a vraiment l'impression de voir des astronautes bossés, après je connais pas le boulot d'un astronaute mais j'avais vraiment le sentiment que c'est ce que fait vraiment un astronaute. Du coup, on se sent bien plus concerné quand les embrouilles arrivent.
C'est donc une partie pris que j'ai apprécié dans ce film, pour nous faire ressentir les "événements" le film ne tente pas un crescendo de OMGesque pour nous prendre à la gorge mais table sur de la sincérité en nous offrant un film"réaliste" mais qui joue sur un tel réalisme qui nous provoque justement des frissons (jouer notamment sur la peur de l'infini, on le sent quand l'héroine, au début, divague dans l'espace, ya rien de plus oppressant que ça, ou quand le manque d'oxygène se fait ressentir).

- Une attraction du Futuroscope : Quelle 3D mes amis, la meilleure qu'il m'a été donné de voir, c'est là que le film fait fort, il met le spectateur devant des scènes "plausibles" (du moins en apparence), le film filme la chose de manière humaine (ca bouge dans tout les sens comme le ferait un astronaute dans l'espace) et nous offre, en plus de ça, une 3D géniale, je parlais d'immersion, on est en plein dedans, les débris qui nous arrivent dans la gueule, le sentiment de profondeur (dans l'espace !). Alors imaginez tout ça quand notre héroine se retrouve au milieu d'un champ de collision dans l'espace (le tout dans un silence impeccable !) c'est juste ... comme au futuroscope ! La 3D est aussi bonne que la pub Haribo !

- Un JV : Si mes deux premiers points tablent plus sur l'esthétisme du film, ce troisième là fait plus effet sur la construction du récit. L'héroine qui doit allez au plus vite d'un point A à un point B, qui a un timer de 90min sur elle, qui doit éviter des obstacles et se dépêtrer de situation critiques, si on y ajoute la scène de réparation et la scène de repos, la scène où elle faiblis puis quand elle regagne en moral, bref j'avais vraiment le sentiment de suivre une histoire de JV (le fait que l'action se base dans l'espace aide bien aussi). Attention c'est pas un point négatif quand je compare le film aux JV.

Que retenir de ce film. Il faut avant tout replacer les choses. Non le film a pas un scénar qui claque, non les rebondissements ne sont pas ultra originaux, non les personnages ne sont pas spécialement géniaux non plus (quoi que les 2 persos principaux restent très agréables à suivre), le film est assez court. Mais il faut juger une oeuvre avec les bons critères, vais je juger un film d'horreur sur la complexité de son scénario ? Vais je juger un un oeuvre fantastique sur son réalisme ? La réponse est évidente. Mais quels sont les critères de Gravity alors ? Pour les trouver il suffit de comprendre les buts et objectifs de ce film. L'ambition de Gravity est de nous faire vivre une expérience visuelle, sonore de manière la plus réaliste possible. Et en se sens le film m'a conquis, j'ai eu le sentiment, que le film essayait de casser son statut de film, de ne pas juste montrer au spectateur mais de faire participer le spectateur au film, la caméra qui bouge dans tout les sens, la façon de nous montrer clairement ce que vivent les persos avec des gros plans (ou plans à la première personne), le respect du silence spatiale (on entend tout ce qu'entend l'héroine via sa combinaison), la 3D qui donne énormément de profondeur à l'action. Bref Gravity prend le pari de pas nous montrer un film, mais de nous faire vivre le film. La pari est osé/risqué/relevé/apprécié et, c'est con à dire, mais je suis sur qu'une intrigue, plusieurs personnages, des rebondissements auraient nuits à tout cela, c'est justement parce que ce qui nous ai montré est simple/crédible qu'on se sent concerné parce que que l'on voit. Cette simplicité assumé est donc compensé par un travail esthétique impeccable qui, se révéle être plus une expérience qu'une réelle séance cinématographique.

Bref j'ai tout dis ce qui me venait à l'esprit, j'ai pas trop construit mon post et j'ai du oublier des trucs et de base je suis pas bon critique cinoche et je me suis pas relu et ...
_________________
My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio



Brocco c'est le bon chasseur
Revenir en haut
Houblon Warrior Orange
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 533
Localisation: [Insérer Bon Mot]
Team: Pré-Scriptum
Pièce(s): 31
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 14:11 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Pr-S: Content que tout ça fasse réagir.
Pr-Pr-S: Manque plus que nos cinéphiles invertéré.
Pr-Pr-Pr-S: On vous attend les gars .

Quelques petits podcast:

On commence par celui où je suis pas beaucoup d'accord èé :



Celui avec qui je suis plutôt d'accord en anglais:



Et celui avec qui je suis le plus proche:




Bonus: La Bum Review de Doug Walker:







Ah et sinon, un autre petit détail auquel j'ai pensé pendant la review du fossoyeur: J'aime particulierement le fait que le drapeau américain est un boulet.
_________________
Revenir en haut
LE BOSS



Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 6
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 8 Déc - 03:46 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

J'ai trouvé ce film d'une grande indigence, aussi bien sur le fond que sur la forme. Esthétiquement, c'est complètement aseptisé, ça n'est pas beau du tout ; beaucoup ont confondu la beauté esthétique avec la prouesse technique. En terme de narration et de double-lecture, c'est évidemment extrêmement superficiel, il n'y a rien de bon à retenir de ce film, à part le côté technico-technique, dont personne n'a rien à faire et que le recul perdra.
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 8 Déc - 15:28 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

LE BOSS a écrit:
J'ai trouvé ce film d'une grande indigence, aussi bien sur le fond que sur la forme. Esthétiquement, c'est complètement aseptisé, ça n'est pas beau du tout ; beaucoup ont confondu la beauté esthétique avec la prouesse technique. En terme de narration et de double-lecture, c'est évidemment extrêmement superficiel, il n'y a rien de bon à retenir de ce film, à part le côté technico-technique, dont personne n'a rien à faire et que le recul perdra.

Tu t'es trompé, le topic Iron Man 3 est là : http://www.forum-gbf.com/t170-Iron-Man-3.htm

Bienviendu sinon.
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
LE BOSS



Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 6
Pièce(s): 0
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 13:49 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Ca vaut pour Gravity. J'ai pas vu Iron Man 3, mais ça n'a pas l'air intéressant du tout effectivement.
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mar 24 Déc - 11:15 (2013)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Ben écoute, pour avoir un avis aussi péremptoire sur un film qui tisse quelques réflexions pertinentes sous son apparence simple de survival efficace, pour parler de narration et de double-sens superficiel (ah bon, assimiler le vide spatial au gouffre métaphysique et construire l'analogie sur ton le film, c'est bas de plafond), c'est vraiment pour se donner une posture contraire au succès du film pour se démarquer de la populasse. Enfin j'ai l'impression. Mea culpa si procès d'intention.

Je comprends qu'on puisse ne pas aimer, mais qu'on n'aime pas sous prétexte que visuellement c'est fade (???) et que ce n'est pas fin (lorsqu'on n'a même pas saisi le double sens de l'histoire, c'est cocasse de le reprocher au film), alors là, j'en reste pantois. Mais manifestement tu n'es pas le seul, je vois régulièrement sur l'internet des réactions ulcérées qui en viennent à trouver que le film est l'un des pires de cette année, sans doute dans une volonté de s'affirmer contre les autres.
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
Yuushi
J'en ai rien à foutre


Inscrit le: 12 Fév 2013
Messages: 298
Pièce(s): 68
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 04:54 (2014)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant


Poulibio


Je me suis forcé à voir le film. Parce que je n'aime vraiment pas parler d'un film que je n'ai pas vu (et globalement ça marche aussi pour les jeux vidéos que je n'ai pas testé, mangas que je n'ai pas lu etc.) Mais bon forcément je partais avec un gros à priori, comme beaucoup d'entre vous ici même si moi il était sans doute plus élevé encore.
Parce que déjà j'aime pas vraiment les trucs qui se passent dans l'espace, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier Planetes par exemple (et en fait je l'ai même pas vraiment apprécié, juste quelques passages que j'ai bien aimé et le reste assez chiant).
Et puis je me suis dit que fallait quand même que je le vois, vu tout ce qu'on en dit, que la BO a l'air excellente apparemment et que c'est un truc que j'aime beaucoup.

Et donc qu'en est-il vraiment de mon avis? Et bien aucune surprise il fallait que quelqu'un poste un avis négatif (oui oui comme Cloud Atlas vous savez) Déjà la première chose qui m'a "déçu" dans le film c'est la BO justement. Mis à part la fin ou la musique est sublime tout ce que je retiens du son du film c'est "..." "aaah aaan" "bzzzz crzzz". Alors oui je sais ce qu'on va me dire "c'est un film sur l'immersion" ou encore "c'est un film dans l'espace normal que y'a pas de son (ou très peu)" et je suis en partie d'accord avec ça. Comme l'a signalé pif paf d'ailleurs je n'ai pas vu le film en 3D et en fait pas vraiment dans les conditions d'immersion qu'il faudrait. Mais je ne pense pas que dans mon cas ça aurait arrangé grand chose.

Pendant que je regardais le film je pensais à Leto en fait qui avait dit à propos d'un film qu'il était sorti avec la migraine à cause du son (trop fort et tout ce qui va avec mais je pense qu'il saura reconnaître) et c'est quasiment le même constat pour ma part. Ce qui est quad même assez fort pour un film avec peu de sons au final, mais les moments qui sont sensés te foutre la pression avec l'ambiance et la musique derrière ça me fout plus mal à la tête qu'autre chose. Et c'est vraiment ça le problème du film que j'ai eu, il n'a pas su me tirer dans son ambiance ce qui faisait que quand les personnages parlaient, bidouillaient leur petit truc bah moi je me fais un peu chier pendant ce temps.

Et globalement je me suis pas mal ennuyé dans ce film que j'ai trouvé vide, trop vide. Sans compter le fait que pour moi la bande annonce résume parfaitement le film donc j'ai eu exactement ce à quoi je m'attendais. Toutefois je dois reconnaître que c'est bien réalisé et y'a 2 scènes qui m'ont bien plus (notamment la scène de fin et même pas parce que le film se termine)
Je sais pas quoi rajouter d'autre, je savais d'avance que le film allait pas me plaire car ce n'est pas un film pour moi. Mais c'est surtout quand je vois vos avis que je me rends bien compte que je suis totalement contraire à ça. Vous semblez subjugué par le silence, j'en suis pris d'un mortel ennui. Bref... J'ai aimé le rôle de Clooney également. Bon d'ailleurs j'ai cherché le jeu vidéo dans le film mais je l'ai pas trouvé, dommage.

Maintenant vous pouvez me lyncher, je n'attends que ça <3
Et je vous souhaites de merveilleuses fêtes sur la GBF !
_________________
Revenir en haut
Broccoli
Les déménageurs de l'extrême


Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 136
Localisation: Champ de choux
Pièce(s): 13
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Dim 5 Jan - 01:18 (2014)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Yuushi a écrit:
Pendant que je regardais le film je pensais à Leto en fait qui avait dit à propos d'un film qu'il était sorti avec la migraine à cause du son (trop fort et tout ce qui va avec mais je pense qu'il saura reconnaître)

J'ai pensé ça de Nymphomaniac (LVT pense que mettre du Rammstein volume à fond pour te péter les oreilles ça va choquer le bourgeois, YAY MEC t'as tout compris) mais c'était pas plus tard qu'aujourd'hui. Yuushi voit dans le temps :0 Ou il dit tout simplement des conneries. Ce qui explique cela.
_________________
You can die a hero or live long enough to become a Broccoli. - Sire Argo Fuck Yourself

Avatar by A. Schaff
Revenir en haut
Phénix 'ODF' D
Chicken in Fire


Inscrit le: 19 Mar 2013
Messages: 619
Localisation: Dans le ciel, brûlant et brillant de milles feux
Team: Groupe des Voyageurs
Pièce(s): 16
Pièce(s) rouge: 0

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 23:57 (2014)    Sujet du message: Gravity Répondre en citant

Phénix 'ODF' D a écrit:
Bon. Ben je sais quel film aller voir pour mon travail scolaire.


Ce fut finalement bien, BIEN plus tard que j'ai visionné cet OVNI qu'est Gravity.

Oh putain. La claque.

Je l'ai vu dans mon salon, avec quasiment aucune lumière, si ce n'est celle de mon lecteur dvd et celle de ma télé. L'immersion était donc total, et j'ai pu donc kiffer à fond ce qui restera certainement l'une de mes expériences cinéma les plus... étranges, dans le sens où les émotions qu'elle m'ont suscité ont été fortes.

J'ai vraiment kiffé les deux personnages, le vieux briscard de Kowalski et la bleue de Stone. Ils ne sont que deux, mais en même temps les deux ont une alchimie tellement forte ensemble, on s'attache très vite à leurs duo, puis au solo de Ryan.

Mais, ce pour quoi j'avais acheté le film, c'était d'abord et avant tout pour l'ambiance. Et bon sang, quelle ambiance! Jamais une musique n'a autan collé à l'environnement visuel que celle-ci! Les arrêts dans le tempo étaient toujours au bon moment, si bien que la tension monte et descend continuellement! Je ne me suis jamais ennuyé durant mon visionnage uniquement grâce à ça.

Enfin bref, un excellent film, que je ne saurais que conseiller à ceux qui ne l'ont pas déjà vu. Et si vous ne l'avez pas encore vu... allez au bûcher!

Citation:
Ps: George Clooney nous fait l'étalage de sa classe encore une fois
Pss: Mourir dans le vide? Rien à foutre, j'ai de la bonne country en fond sonore.
Psss: J'en profite pour lui faire coucou. Na zdrowie !


Certainement le moment le plus drôle de tout le film pour moi ^^

_________________

Phénix 'ODF' Dragon, le Samouraï du Soleil Levant, vous souhaite le bonsoir !

Citation:
21:36:58<Phénix 'ODF' D> ouais sinon mis à part qu'il a du succès au lit, pourquoi l'écuyer de Tyrion? il est pas un peu maladroit?
21:36:59<Naorim> 21:34:56@Phénix 'ODF' D: tu es fidèle et tu veux faire le bien
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:51 (2018)    Sujet du message: Gravity

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    GBF Index du Forum -> Le Living Room -> La Salle Obscure Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation